Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Adresse aux baby-boomers

Imprimer Pin it!

Il y a des exceptions (confirmant la règle, il y en a toujours), je ne généralise pas une seconde. Il existe des baby-boomers qui n'ont pas seulement songé à jouir le plus possible d'une société de consommation à outrance qui finalement n'aura pas duré très longtemps dans sa formule ouverte à tous. En 2018, et de plus en plus, la fameuse classe moyenne qui en profitait se paupérise très rapidement, seuls les très riches bénéficient des largesses du système économique.

 

Et cela baby-boomers c'est en grande partie de votre faute. Vous vous lamentez de ce que déjà vos enfants et petits enfants vous haïssent mais ils ont des raisons...

 

 Vous mettez cela sur le dos du gouvernement, des politiques, des décideurs. Certains vont plus loin et souscrivent aux théories du complot. Si les "Trente Glorieuses" ont fini depuis belle lurette c'est forcément à cause d'une conspiration. Ce n'est pas possible autrement. Mais qui n'a pas fait d'enfants ce qui aurait permis de payer les retraites ? Les enfants ça coûte cher, ça prend du temps et puis il faut les élever. Qui a relégué les problèmes sociaux en périphérie des villes sans plus s'en soucier que cela ?

 

Vous, baby-boomers, en vous donnant comme alibi que vous renonciez à l'ancienne morale, que vous vous libériez, alors que ce qui mouvait c'était surtout "après moi le déluge"...

 

Les dégâts de votre mode de vie sont considérables :

 

Une société complètement atomisée traversant la pire crise morale de son histoire, des enfants sachant qu'ils seront plus pauvres que leurs parents, des "intellos précaires" surdiplômés qui vendent des pizzas surgelées à "Carrefour" (TM°), une immigration massive traitée par dessus la jambe tout comme les problématiques qu'elle amène, une idéologie libérale-libertaire ayant tout métastasée, un égoïsme généralisé de société, le règne du "moi d'abord", du "j'ai le droit" etc....

 

Et pourtant, pourtant, vous êtes toujours là aux manettes du pouvoir, refusant le réel. Vous êtes des "Peter Pan" de plus en plus vieux, de plus en plus décati, mais dirigeant, donnant constamment leur avis, même concernant le "foûtebôle". Dans les faits cela ne semble pas choquer grand-monde puisque tout le monde vous regarde, recevant docilement les leçons de morale de vos anciens leaders d'opinions.

 

Tout ce qui vous intéresse encore un peu ainsi que le soulignait Gilles Châtelet c'est de vous rouler encore quelques années dans votre bauge morale, en profiter. Vous êtes prêts pour cela à tous les Munich...

 

...Et c'est ainsi qu'Allah sera grand.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

 

Amaury - Grandgil

 

illustration prise ici

Commentaires