Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Naïvetés réacs

Imprimer Pin it!

politique, réacs, société, droite, amaury watremezIl y a en ce moment une thèse circulant sur le net chez les pseudo-réacs et assimilés qui vaut son pesant de cacahuètes. Elle surprend, elle effare, elle fait rire jaune. Macron en réalité serait des leurs, il y aurait des signes qui bien que très superficiels ne trompent pas. Il faut lire de leurs analyses se voulant savantes décryptant ses gestes et discours. Ont-ils compris que le président est un orfèvre en matière de communication ? Sa femme a été attachée de presse et il maîtrise parfaitement l'art oratoire.

 

Il sait donc très bien faire passer des vessies pour des lanternes, être mousse et pampre et faire avaler des couleuvres grosses comme un bras aux français...

 

Les réacs ou assimilés se sont il est vrai très souvent distingués par leur profonde « naïveté » autour de certains personnages historiques, entre autres De Gaulle. Rappelons que de nos jours, dans notre société l'on est « réac » à partir du moment où l'on s'affirme même timidement de droite ou catholique plutôt traditionnel. Ce qui n'est pas être réactionnaire. Je songe également à « la marche pour la vie » où on se dit « apolitique » affolés que les médias peuvent les assimiler à la droite...

Si c'est cela être réac, ils sont bien timides, bien timorés, toujours soucieux de ne pas trop déplaire à une société libérale-libertaire, permissive, encourageant le narcissisme, toujours soucieux de donner des gages de permissivité eux-mêmes aux bien-pensants. A les entendre lorsqu'ils se justifient, ils sont de droite authentique mais également de vrais petits Sardanapale...

 

En 1945, beaucoup parmi ces pseudo-réacs étaient largement persuadés que le général De Gaulle allait réinstaurer la monarchie et replacer le comte de Paris sur le trône de France. On se souvient de ce que « mongénéral » a répondu de manière nette et précise :

 

« Et pourquoi pas la reine des gitans ? »

 

Qu'importe, ils ont la mémoire très courte...

 

Car à droite, on s'est également leurré sur le promoteur de la constitution de la Vème République au moment de la guerre d'Algérie, il allait conserver « l'Algérie française » c'était certain. Alors qu'il mentait avant même d'arriver au pouvoir, les flattant dans le sens du poil sur cette question dans son intérêt personnel. Il est étonnant que « mongénéral » soit encore à notre époque une figure quasiment intouchable alors que ces actions sont largement critiquables.

 

Et an 2018, bien que bernés à de nombreuses reprises déjà par le passé, ils remettent le couvert...

 

Emmanuel Macron serait donc en fait un genre de sous-marin de la vraie droite.

 

Et il devrait s'allier avec Philippe de Villiers et d'autres pour diriger le pays. Le tout à cause de son apparence et de son discours dans un français élégant. Il est vrai que Emmanuel Macron incarne la fonction présidentielle beaucoup mieux, beaucoup plus profondément et intelligemment que ses prédécesseurs. Et il a de l'autorité. Donc « l'apparence de » suffirait à laisser croire qu'en fait il va bientôt venger le pays de plusieurs décennies de marigot idéologique libéral-libertaire. Ils l'ont pourtant vu reculer face à quelques gauchistes excités, par peur de faire des « martyrs ».

 

Ignorent-ils donc que notre sémillant président dit « jupitérien » est mondialiste assumé sur le plan politique, économique et social, et libertaire sans complexes sur le plan des mœurs. Et cela pas seulement parce qu'il a épousé sa mè...une femme plus âgée que lui.

 

Enfin, je pense également à Nicolas Dupont-Aignan qui avait tenté de fraterniser avec des syndicalistes de la CGT et des mélenchonistes. On touchait là à une crédulité sans fond.

 

Tant que ces réacs assimilés seront aussi naïfs et manqueront à ce point de lucidité, rien ne changera vraiment quant à l'atomisation de notre société, quant à la crise morale qu'elle subit de plein fouet...

 

Illustration empruntée ici

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

 

Amaury - Grandgil

Commentaires