Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Pape, les migrants, l'expiation de l'homme blanc

Imprimer Pin it!

Christianisme, société, politique, religions migrants, amaury watremez enseignementLe Pape François a comparé dans son homélie de Noël (voir à ce lien) les parents du Christ et des migrants ce qui est parfaitement inexact sur un point : Joseph et Marie venaient se faire recenser. Ils n'émigraient pas le moins du monde. Mais le Pape est de ceux pour qui l'homme blanc, le mâle et la femme occidentaux parfois chrétiens doivent absolument expier encore et encore et encore des fautes commises durant la colonisation. Celle-ci devient l'excuse suprême de tous les fanatiques, les dictateurs africains ou asiatiques, de tous ceux haïssant l'Occident et ses valeurs.

 

Cette haine très enracinée, mesurable, naît d'abord et avant tout à cause du rôle des femmes dans nos pays et d'un art de vivre libéré de contraintes d'un autre âge. Cette haine est profondément enfouie dans le cœur et l'esprit de tous ceux qui viennent en Europe non pour participer à notre société, voire s'y intégrer mais pour profiter au maximum de ce qu'ils considèrent comme un El Dorado décadent.

 

Je n'ai jamais compris entre parenthèse leur obsession à couvrir, à cacher le corps féminin pour éviter aux hommes de sombrer dans la concupiscence. Car c'est un blasphème objectif, cela signifie que la création divine est mauvaise puisque provoquant le mal...

 

Le plus étonnant est que tout cela trouve toujours un écho pas du tout négligeable chez de nombreuses personnes, en particulier de gauche, justifiant l'injustifiable. Encore plus étonnant est le fait que pour elles l'Occident n'a pas de culture ni civilisation, n'existe pas mais qu'il doit néanmoins subir la loi du talion de ses anciennes victimes. A les entendre, à les lire, l'histoire occidentale, comprenez celle des pays chrétiens, n'est qu'une longue suite de massacres entrecoupés de moments plus calmes qui ne seraient que des manifestations d'hypocrisie. C'est celle qui est d'ailleurs enseignée aux enfants occidentaux...

 

Les occidentaux colonisateurs n'ont été que des salauds, c'est bien connu, eux qui ont laissé des infrastructures routières, l'eau courante, un urbanisme rationalisé, l'électricité parfois (salauds vraiment !). D'ailleurs, on le constate à chaque voyage présidentiel ou presque dans toutes les anciennes colonies, l'aide sonnante et trébuchante des salauds de colonialistes est quand même réclamée pour réparer ou entretenir le tout. Je m'étonne aussi d'une telle chose, mais sûrement me trompés-je influencé par mon tempérament d'occidental hédoniste petit bourgeois.

 

Ou alors je fais sans doute de l'ethnocentrisme ?

 

Et si l'Occident n'existe pas, s'il est nié avec autant de force et de violence, pourquoi doit-il se racheter ? C'est un peu comme quand les mêmes clament que les races n'existent pas mais n'ont de cesse de hurler au racisme dés que quelque chose qui contredirait leurs certitudes est dit. Les migrants devraient être notre mauvaise conscience incarnée.

 

Ce ne sont pas les migrants le problème, ce ne sont pas eux les fautifs. Quel être humain doté d'un minimum de compassion pourrait leur en vouloir ? Ce sont des masses gigantesques de populations misérables qui poussées par la fin, la privation de toutes leurs libertés, la bêtise des régimes théocratiques en viennent à émigrer vers nos contrées. Tous les masochistes de la mémoire intiment aux peuples d'Europe de les accueillir en masse sans se poser plus de questions. Curieusement ces masos n'en prennent jamais deux ou trois chez ou dans leurs jardins. Ils sont masochistes mais pas totalement non plus...

 

Ce sont toujours les plus favorisés qui recommandent cet accueil, mais pour toutes les autres populations sauf eux. Ils se comportent en apprentis sorciers irresponsables. Mais ils savent très bien aussi que par exemple dans notre pays, les migrants s'installeront dans la France périphérique et non dans celle des nantis. Les nantis apprécient c'est moins cher qu'un voyage « Nouvelles Frontières ». Se promener dans certains quartiers apportera le même exotisme à peu de frais, ce sont les précaires, les chômeurs qui en porteront la charge...

 

...Il est très difficile de croire à une réaction énergique des peuples contre cette politique suicidaire. Même si beaucoup manifestent leur ras le bol de situation insupportables virtuellement ils ne le font que très modérément dans la vie quotidienne, se résignant à subir, soumis au masochisme mémoriel finalement. Tous se disent qu'en expiant peut-être que les fanatiques deviendront comme par magie très gentils ?

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

 

Amaury – Grandgil

 

illustration prise ici

Commentaires