Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les pieds nickelés de l'ultra-droite

Imprimer Pin it!

Aussi sur Agoravox

Ah la belle anecdote tombant à pic que voici !

politique, société, ultra droite, amaury watremezQuelques pieds nickelés et gamins paumés issus de la « France périphérique », cette France rurale abandonnée par les arbitres des élégances politiques, ont joué les types dangereux sur les réseaux dits sociaux. Multipliant les provocations maladroites et violemment exprimées ils se sont pris pour les défenseurs virtuels de l'Occident. Comme tous les groupuscules de droite de la droite ils sont noyautés au dernier degré par la police et sont inoffensifs. Et les voilà accusés d'être des boutures de terroristes par la police...

 

L'occasion est trop belle. Et là curieusement les journalistes, les bourgeois pédagogues, les donneurs de leçons de morale ne se privent pas de pratiquer l'amalgame à haute dose et le stigmatisation, comme ils disent (voir à ce lien). Là, curieusement, c'est permis. Personne ne parle de malades psy, de « loups solitaires », encore moins de « déséquilibrés » qui s'est radicalisé tout seul dans son coin. Non, dans ce cas précis, cela rappelle bien les heures les plus sombres de notre histoire, les ordres noirs et Vichy.

 

L'article du Monde par exemple prend bien soin d'évoquer un individu seul mais titre sur la tentation du terrorisme dans les milieux nationalistes, donc dans tous les milieux réputés souverainistes. A ce lien « le Point » parle de soupçons, dans « Vingt Minutes » « gratuit » se voulant « objectif » on s'embarrasse moins de nuances, c'est un terroriste...

 

...et on note que les journalistes ne se privent pas de donner son prénom. Bizarre, non ?

 

On les sent prêts à nous l'asséner. On vous l'avait bien dit qu'il n'y avait pas qu'un risque de terrorisme islamique, on vous l'avait bien dit que les fââchiistes sont dangereux. Aucun d'entre eux ne verra de relations de cause à effet entre leur aveuglement constant et systématique ce depuis des années sur la montée des communautarismes, leur refus d'accorder ne serait-ce qu'une minute d'attention aux angoisses des français dits de souche du petit peuple.

 

Ceux-ci en ont ras le bol des incivilités constantes dans les quartiers ? Des racistes !

 

Ils en ont assez de la montée de la violence religieuse au moins dans les discours ? Des ploucs, des xénophobes !

 

Il était évident qu'à plus ou moins long terme cela allait provoquer une réaction violente, un retour de bâton. Que croyaient-ils tous ces donneurs de leçons prenant la pose du résistant ? Ils n'ont pas compris que moraliser les électeurs du FN, entre autres, ne sert strictement à rien, qu'il conviendrait au minimum de les écouter attentivement, et j'ose aller plus loin, de les respecter.

 

A droite de la droite, il faut dire que parfois on se dit que certains doivent travailler en sous-main pour le camp qu'ils sont censés combattre, ne cessant d'apporter de l'eau à son moulin, ne cessant de tout faire pour être décridibilisé. On dirait que c'est à qui sortira le plus gros délire, la plus grosse sottise ! : On dirait que certains font tout pour entretenir leur légende sombre, ce qui est également une manière, j'en conviens, de se payer la tête du bourgeois en l'effarouchant. Mais il faudrait aussi un peu plus de raison...

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury - Grandgil

illustration empruntée ici

Commentaires