Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Conseils pour un iconoclasme moderne

Imprimer Pin it!

Arts, littérature, sculpture, musique, musées, iconoclasme, destruction de statues USA, amaury watremez

Aussi sur Agoravox

 

Il paraît qu'aux États Unis des adeptes du politiquement correct ont décidé de militer activement sur les réseaux sociaux et dans la vie réelle pour mettre à bas des statues qui peuvent blesser telle ou telle minorité, remettre en question les nouveaux dogmes auxquels « l'homo festivus » est censé adhérer sans se poser de questions (le multicul, le commerce dit équitable, le développement dit durable, tout se doit d'être citoyen ou civique etc...).

 

Le citoyen est un enfant totalement crétin à qui il faut tout dire, on ne sait jamais :

 

S'il voit une effigie de Wagner, il peut avoir une envie subite d'envahir la Pologne, un buste de Pétain et il aura envie de nommer un auvergnat radical premier ministre pour faire le sale boulot après s'être fait nommer au pouvoir etc...

 

(voir l'article à ce lien)

Une statue ne doit plus rappeler des évènements qui pourraient engendrer la nostalgie des fameuses heures les plus sombres de notre histoire. Toute mémoire historique faisant mal, n'étant pas très agréable, doit être effacée. Je suggère dans le même ordre d'idée de détruire tous les monuments aux morts français, parler d'une guerre alors que maintenant dans notre monde apaisé on s'aime tous, c'est malheureux. Pourquoi parler encore de ça en classe ? Pourquoi ne pas parler de ce qui s'était passé de bien au même moment ?

 

 

 

Je pense qu'au Louvre et dans les autres musées parisiens il serait bon de décrocher tous les Rubens, tous les Titien, les Maillol, les toiles de de Vinci, sans parler des Rembrandt ceux-ci pouvant constituer une offense pour toutes les femmes un peu rondes. Et puis elles sont toutes en robe, une femme en robe c'est intolérable, une femme s'habille comme elle le veut ! Sans parler des caryatides à l'Opéra Garnier, l'artiste ayant cruellement souligné leurs formes par un ruban autour du ventre. Quel sexisme ! Quel manque total de conscience du « Gender » ! Même les hermaphrodite de Praxitèle sont un peu trop maniérés dans la sculpture ! Voilà qui est blessant pour les personnes transgenre, c'est transphobe, il faut le dire.

 

Et qu'est-ce que ce « déjeuner sur l'herbe » où seule une femme est nue ? Il n'y a aucun représentant issu de la diversité dedans, un vrai scandale !

 

Et puis toutes ces œuvres artistiques issues de la culture occidentale en général et française en particulier sont particulièrement stigmatisantes pour les communautés ethniques et religieuses vivant chez nous et pas selon nos paradigmes, il faudrait bien tenir compte de ça également. Décrochons, cassons, déboulonnons, démolissons toutes les églises, les monastères, les prieurés, abbayes. Bétonnons tout cela et à la place construisons des centres communautaires géants où tout le monde se tiendra par la main pendant de grandes cérémonies de fraternité.

 

Et n'oublions surtout pas les livres. La plupart des livres d'avant 2017 sont tous bons à jeter au feu, sauf ceux qui évoquent la question des femmes, les questions communautaristes, de « Gender », et surtout qui entretiennent le masochisme mémoriel absolument nécessaire pour que les français continuent de se repentir d'être, français....

 

Les imbéciles déboulonneurs de statues sont dans la haine de leur propre culture, la haine de leur histoire. Ils sont également incultes, des ignares chimiquement purs qui veulent le rester. Je me moque, je raille mais dans une société comme la nôtre où l'Art, la Musique et la Littérature sont traités avec un profond mépris et ignorés par la grande majorité de la masse, ils ont beau jeu. Qu'est-ce qu'un spectateur et sectateur d'Hanouna en aura à faire de ces destructions ? Tant qu'il peut continuer à se faire décerveler il s'en fout. Il vit dans l'illusion de pouvoir accéder à n'importe quelle connaissance par le net, mais cliquer sur un article « Wikipédia » cela n'a jamais été se cultiver...

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

 

Amaury – Grandgil

 

illustration empruntée ici

Commentaires