Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La dette ! La dette !

Imprimer Pin it!

dette.jpegAussi sur Agoravox

 

Il s'agitent tous sur leur siège, ils gesticulent ridiculement, faisant de petits sauts de cabri, levant le petit doigt pour faire la leçon en criant « La dette ! La dette ! » pour paraphraser quelqu'un (voir vidéo ci-dessous). Il faut la rembourser, nous rappellent-ils, il faut diminuer absolument les dépenses publiques clament-ils. Pour d'autres il conviendrait de l'aggraver un peu plus, ce que la plupart des gouvernements de droite comme de gauche font depuis des décennies. Ils dilapident pourtant tous l'argent public. Ils récompensent les copains, et les copines. Ils remercient leurs militants, leurs électeurs en subventionnant l'un ou l'autre.

 

Ils pratiquent le clientélisme à très haute dose, à tous les niveaux. Ils offrent un travail à tous ceux qui sont prêts à ployer l'échine devant eux. Au bout d'un moment, cela a fini par se voir, comme le nez au milieu de la figure et les bureaux des administrations locales n'étant pas extensibles, leur surpeuplement devenait trop flagrant...

 

Et ensuite ils osent encore pleurnicher sur le budget et les finances publiques, leur déficit, plastronner comme raisonnables et réalistes, eux (voir à ce lien se voulant sans doute pédagogique)....

Bien entendu, tous ceux déplorant la hauteur de la dette ne posent jamais la question des responsabilités, les leurs et celles de ceux ayant profité. Dans leur esprit, il ne s'agit pas non plus de diminuer leurs salaires, leurs prébendes et les privilèges, petits ou pas dont ils disposent abondamment. Ils leurs paraissent tellement légitimes, ils ne font rien de mal. Et sachant très bien pour la plupart que nous vivons dans une société totalement atomisée en un empilement d'individus narcissiques ils ne voient pas en quel honneur ils ne feraient pas exactement comme les autres ?

 

C'est toujours à peu de choses près ce qu'avouent la plupart des français. S'ils trichent c'est parce que tout le monde le fait : ce qui n'est pas une excuse. Ceux qui vident les caisses ce sont les autres, ce sont eux les mauvais français !

 

Pour lutter contre la dette, attention parfois ils prennent des mesures. Croyant ne fâcher personne, ne stigmatiser aucune part de la population ils diminuent les APL pour tout le monde. Tant pis pour eux, face à la colère que la mesure provoque ils ne peuvent que constater combien c'est idiot. Il suffirait que cela soit un peu plus équitable, que le versement de ces allocations d'aide soient également subordonnées à un ou deux devoirs en échange, tel celui de ne pas frauder sur les déclarations de ressources pour les parents.

 

C'est tout un tel ensemble inextricablement lié de laxisme, de démagogie, de sensiblerie mal placée....

 

...Et d'incompétence.

 

C'est tout un ensemble englobant l’Éducation Nationale, du CP à la Terminale, en passant par la formation des enseignants, une question de valeurs communes aussi. Personne n'ose proposer de solutions globales, de vision, voire même d'idéaux. Nous en avons pourtant grand besoin !

 

Les français sont d'accord pour rembourser à condition que ce soit d'autres qu'eux qui s'y emploient et le fassent. Eux ne veulent surtout pas renoncer à l'argent de la République qui est quand même bonne fille, elle soulage le budget familial de plusieurs centaines d'Euros chaque année cette part ou l'autre de la progéniture qui a besoin d'aide financière. Et de cette manière on entretient l'assistanat qui est une réalité bien qu'elle soit niée par un certain côté de la gauche. Le fait que ce soit des bourgeois « versaillais » een « Barbour » l'évoquant parfois n'oblitère pas sa réalité.

 

Il existe et il est très préoccupant. Des enfants n'auront jamais vu leurs parents travailler de toute leur enfance et adolescence. Comment pourraient-ils se convaincre des bienfaits du travail et, ou de l'excellence ? Et pourquoi ces personnes bénéficiant de l'assistanat travailleraient-elles alors qu'un boulot leur rapporterait moins d'argent pour plus d'efforts ?

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

 

Amaury – Grandgil

 

illustration empruntée ici

Commentaires