Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Macron jeune et beau, et creux , et opportuniste

Imprimer Pin it!

Emmanuel Macron, société, politique, amaury watremez

Aussi sur Agoravox

 

D'ici le 7 Mai 2017 la France aura un nouveau président. Le plus vraisemblablement est que ce sera Emmanuel Macron. J'ai entendu les raisons avancées par certains de ses électeurs pour voter pour lui. Ainsi à la radio ce matin un auditeur d'une soixantaine d'années : "Il faut voter euh Macron, parce que euh il est jeune, place aux jeunes hein ! Et puis il est pour l'Europe et l'Europe c'est la paix". Entendu d'une dame d'une cinquantaine d'années et d'une petite fille de six partageant donc la même maturité politique : "Il faut voter Macron parce qu'il est beau, il a de très beaux yeux bleus".

 

Mais encore ? A-t-on envie de demander. ...

 

Le programme de Macron est connu et fort simple. il suffit de le lire sans tenir compte des multiples déclarations contradictoires qu'il fait dans les médias (il est généralement d'accord avec le dernier qui a parlé) :

 

Une libéralisation accrue encore si cela était possible de ce qui reste des services publics et de la législation du travail, une politique calquée sur celle de l'Allemagne et des marchés boursiers, inspirée par une perception idyllique de la mondialisation libérale et quelques mesures sociétales pour faire illusion sur l'absence d'indépendance qui serait la marque d'une présidence de l'ancien ministre de l'Économie de Hollande.  Il serait par contre peu pertinent de le voir comme un fils spirituel de l'actuel président. Il est bien plus décomplexé économiquement.

Les "idiots utiles" thuriféraires du libéralisme pour qui la France c'est la Corée du Nord, un système communiste, l'ont bien servi, le faisant passer encore maintenant pour un socialiste bon teint ce qu'il n'est pas.

 

Est-il conscient qu'il n'aura aucune réelle marge de manœuvre, que sa politique lui sera dictée de Berlin, et, ou, Bruxelles ? Évidemment. Il sait juste qu'en France le pouvoir est à ramasser par le premier opportuniste aux dents longues venu qui sait bien jouer la comédie. Et il sait merveilleusement s'y prêter, entretenant soigneusement le storytelling médiatique déjà depuis des mois, posant dans "Paris Match" avec sa mè...femme,  jouant les Obama ou Kennedy français. Il joue la synthèse laissant croire aux français qu'il est au dessus des partis, des idéologies.

 

Ce n'est pas que les français en aient d'ailleurs réellement assez des clivages, c'est juste qu'ils n'ont plus de culture politique réelle, qu'ils préfèrent les bons sentiments, les slogans réconfortants à la réflexion politique un peu plus subtile. Il les flatte dans le sens du poil, se fait prendre en photo avec ses fans comme Kim Kardashian, réalise des "storys" sur "Twitter" et "Snapchat". Et tous les caciques, toutes les bonnes consciences appelant à voter pour lui pour le Second Tour peuvent le faire sur l'air de l'Union Sacrée Républicaine de pacotille.

 

Parce que "plus jamais ça", parce que "le Pen c'est les heures les plus sombres de notre histoire",  parce que "le fââchiisme ne passera pas" etc...

 

Ne reste plus qu'à faire défiler les jeunes pour la liberté entre deux rangées de flics, qu'à faire sortir les cités de leurs gonds pour appuyer un peu le tout pour que Macron soit élu.

 

Et voter blanc c'est encore voter pour lui...

 

On peut aussi réfléchir par soi-même...

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

 

Amaury - Grandgil

 

illustration empruntée à "Sud Ouest"

 

PS : Il aurait dû éviter "la Rotonde" lieu notoire de rencontre de vieilles dames riches et de jeunes gigolos souvent homosexuels. Pour le symbole ça la fiche mal...

Commentaires