Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Personne pour être Saint Petersbourg ?

Imprimer Pin it!

politique, poutine, saint petersbourg, société, politique, amaury watremez

Aussi sur Agoravox

 

En ce moment, on n'entend pas les candidats à la présidentielle sur la laïcité. Il faut dire que plus grand monde n'est Charlie quelques jours avant l'élection la plus importante de la Vème République. Dans la plupart des cas, les politiques préfèrent acheter la paix sociale en tolérant plus que de raison le port du voile intégral ou « ligh » pour les femmes, les mosquées salafistes. Ils sont pour la majorité persuadés qu'en étant très très gentils avec les islamistes, en sombrant dans le « pas d'amalgame » ou le « faut pas stigmatiser », ou encore le « c'est pas ça l'Islam », en traitant d'islamophobes ou de racistes les contradicteurs, cela changera les choses.

 

Un genre de méthode Coué de nanti libéral-libertaire repu politiquement correcte en somme. Son cœur, sa cervelle, son foie sont alourdis par les mauvaises graisses, par le sucre des bonnes intentions lénifiantes.

 

Ils préfèrent lâcher Bachar el Assad, certes tyran sanguinaire, mais laïc, protégeant les minorités dont les chrétiennes, et se rabattent sur des « barbus » loin d'être des « rebelles ». Il y a entre eux et « Daech » l'épaisseur d'un papier à cigarettes. Ils posent des bougies, des fleurs blanches pour se souvenir pour que « plus jamais ça » n'arrive, on ne sait jamais là aussi ça peut marcher. Ils conchient, conspuent et injurient Vladimir Poutine, le président russe, car il s'est allié avec le président syrien baassiste. Et qu'il ose être encore patriote, qu'il se fiche de la paix civile avec les tarés fanatiques.

 

Un de ces dingues, un kirghize selon toute vraisemblance, s'est fait exploser dans une station de métro à Saint Petersbourg (voir à ce lien) lundi à 14h40. Il a tué 14 personnes, 14 innocents, en a blessé des dizaines Mais là pas de pleurnicheries, pas de bougies, pas de fleurs blanches, ce ne sont pas des victimes dignes de l'indignation des bons apôtres, des bourgeois pédagogues. Finalement, ceux-ci se fichent bien du sort des populations arabes au Proche ou au Moyen Orient, la seule chose qui les angoisse c'est de ne plus pouvoir boire « bio », baiser à droite à gauche « bio » ou pas, bouffer « bio » là encore si possible.

 

Si ça se trouve pensent très fort les bons apôtres, l'attentat c'est la faute de Poutine ?

 

En ce jour pourtant, tout le monde devrait se soucier de ce qui se passe en Russie, car cela nous concerne tous. Là, plus de politique intérieure picrocholine, plus de débats minuscules, de conflits d'egos, de batailles de grandes déclarations de bonnes intentions. Il y a en France de nombreux jeunes radicalisés, les institutions en avouent 2000 (voir à ce lien), il y a aussi plus de six-cents zones où le droit républicain ne s'applique plus du tout, où il est refusé, rejeté. Mais nous, nous préférons les « marches blanches », les grands élans sur-affectifs, les pleurnicheries...

 

...J'oublie là que le seul ennemi à abattre dans notre pays c'est le FN qui est aux portes du pouvoir, des bonnes places, prêt sans doute à ne plus partager l'argent de la République qui est bonne fille.

 

Alors ? Non. Personne ne sera Saint Petersbourg, on ne sait jamais, en baissant la tête quand un « barbu » passe avec sa famille qu'il aura fanatisé, en se bouchant les oreilles quand une femme, une jeune fille, se fait brutaliser, quand un homosexuel se fait corriger dans les cités, en étant très compréhensif avec eux. Cela changera sans doute la donne, cela freinera la montée des communautarismes...

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

 

Amaury – Grandgil

 

illustration prise ici (source LCI)

 

Commentaires