Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • « Ghost in the Shell » blockbuster ultra-pessimiste

    Imprimer Pin it!

    Aussi sur Agoravox

    Avec un petit post-scriptum sur la désastreuse espèce des "fans"

     cinéma, mangas, société, ghost in the shell, amaury watremez« Ghost in the Shell » de Rupert Sanders, sorti ce mercredi 29 Mars, est la troisième adaptation cinématographique du manga éponyme, et le premier film « live » à partir de ce matériau après deux dessins animés. On me dira que ce long-métrage pourrait être également considéré comme d'animation de par les nombreux effets numériques transformant parfois les acteurs en personnages dessinés. C'est bel et bien un « blockbuster », un « popcorn movie » avec de l'action frénétique, des « gunfights » à outrance, et une héroïne qui se bat comme la « Veuve noire » dans « Avengers », ce qui est normal puisque c'est la même interprète, à savoir Scarlett Johanson.

     

    Et c'est aussi, et curieusement car on s'étonne que sa noirceur ait pu passer, un film d'auteur extrêmement pessimiste dans son propos sur notre esclavage abject à la technologie, notre déni progressif de ce qui constitue notre humanité au nom du progrès. Il évoque aussi notre acceptation d'une surveillance constante de notre intimité en prétendant nous protéger, et en arguant que si l'on n'a rien à se reprocher on ne devrait pas craindre celle-ci. C'est aussi comme le les deux films de Mamoru Oshii un questionnement sur notre identité (voir la bande annonce du film de 1995).

     

    Qu'est-ce qui nous définit en tant qu'être humain ?

     

    Sont-ce nos actes ou nos souvenirs ?

     

    Ou les deux à la fois ?

     

    Qu'est-ce qui définit la réalité de nos existences ?

     

    Lire la suite

  • les nantis en Marche

    Imprimer Pin it!

    macronralliement.jpgAussi sur Agoravox

     

    Hier Valls s'est rallié à Macron car quoi qu'il en dise et quoi qu'en dise son nouveau champion, prenant tous les deux des grands airs et des effets de menton, c'est bien d'un ralliement qu'il s'agit. Il fallait s'y attendre, c'était prévisible. Ce ralliement ne s'est sans doute pas fait sans arrières-pensées. Il ne faut pas être grand clerc pour le comprendre. Le PS implosant et n'en finissant pas d'agoniser, regroupant des sensibilités idéologiques ne se supportant plus, à commencer par celle plus à gauche incarnée par Hamon.

     

    On a beaucoup de mal à comprendre également qu'il ne se soit pas allié à Mélenchon. Il est fort possible que les socialistes subiront une déculottée et une sévère aux prochaines législatives.

     

    Que les socio-démocrates, les libéraux libertaires de la rue de Solférino marchent maintenant avec l'ancien ministre des finances de Hollande assurent aux potentiels vaincus de bien s'en tirer malgré tout. Pas avec les honneurs, dont ils se fichent complètement, mais en gardant l'argent. Ils ne sont d'ailleurs pas les seuls, toutes les « petites mains » de « Les Républicains », tous les seconds couteaux de la droite dite républicaine voient également en Macron une excellente opportunité de continuer à faire une -petite- carrière grâce à l'ancien conseiller élyséen du président actuel.

    Lire la suite

  • Une campagne des présidentielles scénarisée comme une téléréalité

    Imprimer Pin it!

    politique, société, télévision, présidentielles 2017, amaury watremez

    Aussi sur Agoravox

     

    Face au "risque" de passage au Second Tour des élections présidentielles de Marine le Pen on se disait bien que les autres nous referaient le coup de "l'Union nationale" contre le risque de fâââchiisme et de retour des z-heures les plus sombres de notre histoire (TM°). Enfin vous connaissez les formules habituelles. Cette "Union Nationale" de pacotille, "ni de droite, ni de gauche" ("bien au contraire !") est en train de se réaliser derrière Emmanuel Macron en attendant le deuxième tour où d'autres appelleront à voter pour lui contre la candidate du Front National.

     

    Pour une fois c'est fait plus finement que d'habitude car les français sont moins dupes...

     

    L'histoire est racontée exactement comme dans les émissions de téléréalité passionnant malheureusement les français étant donné leurs taux d'audience, que ce soit une compétition de cuisiniers, les tribulations d'aventuriers du dimanche ou la vie quotidienne de débiles profonds décervelés sous les antipodes. Il y a le jeune premier réputé innocent, le méchant de comédie, le vieux barbon, les "losers" pathétiques etc...

    Lire la suite

  • Traversée myope de Paris

    Imprimer Pin it!

    Livre, ADG, littérature, polar, anar de droite, amaury watremezAussi sur Agoravox

     

    La Table ronde réédite intelligemment des coups de cœur et cartes blanches de ses auteurs maisons, ou plutôt une carte noire, ici celle de Jérôme Leroy. Je ne l'ai pas fait exprès, je m'en suis aperçu après avoir acheté le livre, comme quoi les affinités au moins littéraires subliment les brouilles et les mésententes. Celui-ci a choisi un ouvrage d'ADG de son vrai nom Alain Fournier. Il est sulfureux de par ses prises de position très à droite mais est un auteur délicat et subtil méritant d'être re-découvert, proche de Marcel Aymé, Jacques Perret, et Antoine Blondin pour l'errance éthylique des personnages.


    ADG aimait la bonne chère, sa Sologne, son homonyme et la Littérature au dessus de tout le reste y compris la politique. Il était ce qu'on appelle un anarchiste de droite selon le terme usité souvent à tort et à travers, revendiqué par des imposteurs notoires comme Alain de Benoit, et qui pour lui cependant Alain Fournier est parfait. Son anarchisme de droite est surtout un non conformisme pour ennuyer les bourgeois pédagogues, tous ceux qui se piqueraient de poser aux arbitres des élégances morales et, ou culturelles. Il n'hésitait pas dans des chroniques sociétales à être très incisif, de trop sans doute aux yeux de ses détracteurs et contradicteurs.

     

    Elles étaient tellement incisives aux yeux de son éditeur que leur recueil est truffé de quelques pages blanches afin de signifier les coupures éditoriales prudentes afin de s'éviter quelques procès.



    On se doute bien que cela le rend immédiatement sympathique à mes yeux...

    Lire la suite

  • Les étroits mousquetaires : Cheminade, Asselineau et de Lesquen

    Imprimer Pin it!

     politique, asselineau, lesquen, cheminade, société, conspiration, amaury watremezMessieurs Jacques Cheminade, François Asselineau et Henry de Lesquen ont en commun une chose dont je m'étonne que personne ne l'ait relevé jusque là alors que cela crève l'écran comme le nez au milieu de la figure. Les trois ont des ambitions présidentielles, deux d'entre eux seulement ont eu les cinq-cent signatures. Deux d'entre eux, Asselineau et de Lesquen, ont été monté en épingle médiatiquement afin de grappiller quelques voix au Front National.

     

    Mais ce n'est le point le plus flagrant les rapprochant.

     

    Le plus flagrant est qu'ils se présentent tous comme candidats anti-système alors que tous les trois sont issus du même système et en sont des représentants émérites. Ils ont tous le parcours de diplômés exemplaires, bardés de titres, passés par l'inspection des finances et la représentation nationale. Ils sont tous les trois de « bonne » famille « installées », tous les trois de la France bourgeoise la plus caricaturale, à « l'ancienne mode ». Au moins dans ces milieux là on se pare pas d'alibis équitables ou que sais-je encore ? Non, on est d'une « grande » famille bien qu'un peu décavé (là c'est moi qui précise) et on méprise les pauvres et les familles moins bien loties.

     

    Lire la suite

  • Pas de choc des civilisations

    Imprimer Pin it!

    choc des civilisations, civilisation, société, politique, religions, islam, france, amaury watremez

    Aussi sur Agoravox

     

    Pour qu'il y ait un choc des civilisations encore faudrait-il que deux civilisations s'opposent, la nôtre et la musulmane, ou du moins celle que nous supposons maintenant musulmane qui est sa part la plus radicale. La nôtre existe de moins en moins depuis plusieurs années déjà, elle se réduit progressivement chaque jour avec l'enthousiasme et l' assentiment irréfléchi des populations asservies par leurs appétits médiocres. Et cette civilisation se résume pour l'essentiel à deux choses :

     

    L'avidité à gagner de l'argent et la faculté de le consommer.

     

    Les parents, à de rares exceptions, ne se comportent plus en parents, et non seulement n'éduquent plus leurs enfants mais jugent bon de ne surtout rien leur transmettre comme valeurs ou culture. Les grandes personnes ne veulent plus l'être, elles ne veulent plus mûrir et se sentir responsables de quoi que ce soit. Elles assimilent la responsabilité à la culpabilité, et se sentir coupable c'est en 2017 le mal absolu. « Tout m'est permis mais tout ne m'est pas profitable » car ce qui m'est permis peut avoir des conséquences graves sur les autres.

     

    Mais dire ou écrire cela c'est culpabilisant, c'est faire la morale, c'est mâââl aussi...

    Lire la suite

  • Le droit de s'ennuyer

    Imprimer Pin it!

    ennui.jpgAussi sur Agoravox

     

    L'ennui en 2017 n'est plus acceptable. Je ne parle pas ici de l'Ennui au sens baudelairien du terme, ou ce "mortel ennui qui me prend dans ses bras" parfois. A notre époque il convient d'être occupé sans cesse, tout le temps, ne jamais s'arrêter. C'est une des choses que permettent les objets dits connectés qui permettent que jamais une personne n'ait un moment de répit, que jamais elle ne puisse se permettre un instant d'introspection ou de rêverie. Car s'ennuyer permet de rêvasser, de s'arrêter sur son âme, de faire pourquoi pas ce qu'on appelait un examen de conscience.

     

    Un enfant, un adolescent, un adulte se doit d'être perpétuellement occupé, perpétuellement à faire "quelque chose" plutôt que rien. Les gadgets électroniques comme autant de boulets à ses pieds le lui rappellent sans cesse, ils sonnent, "bipent", vibrent, résonnent, y compris durant la Nuit. Personne ou presque ne cherche jamais à les éteindre, de peur de se retrouver tout seul avec soi-même. Quand le réseau ne fonctionne plus, de temps en temps, les esclaves volontaires, incapables de prendre leur temps libre d'eux mêmes, sont tels des drogués en état de manque.

    Lire la suite

  • La méthode Coué et l'Islam en France

    Imprimer Pin it!

    Aussi sur Agoravox

     « Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre. »islam, islamisme, Société, politique, amaury watremez

    Une fusillade a été commise à Orly Sud ce samedi matin par un individu connu des services de police et du renseignement, donc suspect d'appétences terroristes. Il a été tué après avoir essayé de voler l'arme d'une militaire présente. Cela remet en lumière ou devrait le faire radicalement le problème de la radicalisation islamique en France.

     

    Pourtant à entendre les officiels, les institutions, les éditorialistes installés....

     

    Il n'y a pas de problèmes avec l'Islam en France et dans les pays européens. Tout va bien. A force de le répéter constamment depuis des décennies, et au fur et à mesure que la situation se dégrade lentement -de moins en moins- mais sûrement je ne sais pas, cela finira peut-être par fonctionner. On peut toujours essayer ce genre de « pensée magique », on ne sait jamais...

     

    Dire le contraire, émettre des doutes, c'est de toutes façons s'exposer à se faire traiter de raciste. Ou pire encore, voire d'être accusé du crime d'islamophobie, concept pourtant forgé par les mollahs d'Iran repris par les communautaristes musulmans dont les « Indigènes » de la joviale (sic) Houria Bouteldja et la majorité des bons apôtres, des lâches, de tout ceux qui préfèrent se coucher devant la haine objective de nos valeurs largement exprimée par les fondamentalistes musulmans en particulier.

     

    Lire la suite

  • Des contradictions des militants de droite

    Imprimer Pin it!

     politique, société, économie, inégalités, propriétaires, amaury watremezAussi sur Agoravox...

    Dans mon quartier, à Versailles où j'habite, quelques uns parmi mes voisins ont décidé de faire des travaux de ravalement de leur immeuble. La plupart de ces heureux copropriétaires sont de droite et voteront Fillon aux prochaines présidentielles pour sa défense apparente des valeurs morales, familiales et traditionnelles, de la Nation France. Je ne les en blâmerai certainement pas bien sûr, mais j'ai cru discerner aujourd'hui quelques incohérences dans la manière de ces vaillants patriotes de concevoir et de vivre leurs convictions.

     

    Ils sont eux aussi pour la préférence nationale, bien sûr, et non pour employer de ces migrants dont on ne sait pas trop pourquoi ils viennent en France. Dans ce milieu on ne vote que rarement Le Pen car ce serait s'allier avec une population que l'on méprise, pas du « bon » milieu, et puis « ma chèère cette Marine le Pene est tellement vulgaire ». Elle a beaucoup fait la fête quand elle était jeune, elle n'a même pas été « scoute ». Et je ne suis pas certain qu'elle ait fréquenté un pensionnat de jeunes filles comme il faut...

     

    Salauds de pauvres tellement peu soucieux de bonne attitude sociale, salauds de pauvres à qui les curés mondains ne songeraient pas à dire bonjour à la sortie de la messe dominicale...

     

    Lire la suite

  • La nostalgie camarade c'est vendeur

    Imprimer Pin it!

    Aussi sur Agoravox

    à propos de « Gainsbourg confidentiel – les 1001 vies de l'homme à tête de chou » de Pierre Mikailoff aux éditions Prisma et en points Seuil

     

    gainsbourgwnoden.jpgEncore une biographie de Gainsbourg empruntant son titre à une de ses chansons, encore une que les pisseuses et les petits gars compulsionnels du chanteur et parolier de nombreuses vedettes françaises vont acheter par nostalgie de leurs jeunesses ou de leurs amours. Le problème de ce livre bien écrit est dans les quelques carences éditoriales qui n'en facilitent pas la lecture. Je ne compte pas les erreurs de mise en page, de police (les renvois de notes de même taille que le reste de la typographie). Je ne compte pas non plus les retours en arrière puis en avant les digressions que l'auteur fait très souvent, répétant les mêmes histoires.

     

    On trouve à la fin un abécédaire un peu court qui vient un peu comme un cheveu sur la soupe. Je me suis demandé pourquoi l'auteur n'en avait pas intégré le contenu dans le reste de son propos...

     

    Lire la suite

  • Les « invisibles » de la campagne présidentielle

    Imprimer Pin it!

    Sur Agoravox aussi société,handicap,politique,présidentielles 2017,hypocrisie,eugénisme,darwinisme social,amaury watremez

     

    Des personnalités dont Gilbert Montagné, Dominique Farrugia, Philippe Crozon, Grand Corps Malade, ont lancé un appel aux candidats à la Présidentielle pour les interpeller sur l'absence de la question du handicap du débat public. Il me semble que ce n'est pas entièrement la faute des dits candidats si ce problème douloureux si ce problème grave n'est pas abordé mais celle de leurs communicants. Car en France en 2017, comme on dit en termes choisis, ce n'est pas « fédérateur ». Si de temps on pleurniche, on aime les grandes fêtes sur-affectives comme le « Téléthon », le handicap laisse concrètement indifférent.

     

    Au mieux.

     

    Comment pourrait-il en être autrement dans une société où la différence d'avec les standards physiques, moraux et intellectuels est vécue comme insupportable ? Où les personnes hors normes sont rejetés immanquablement ? Qu'elles soient hors normes d'un point de vue ou d'un autre...

     

    Apparemment dans notre société en 2017 beaucoup de choses sont faites pour les handicapés. En surface les progrès sont nombreux :

     

    Lire la suite

  • Le Paris des déglingués

    Imprimer Pin it!

    politique, SDF, société, paris, invisibles, pauvreté, hypocrisie, amaury watremez

    Sur Agoravox aussi

     

    S'il y a le Paris « bobo » et festiviste, le Paris-musée des touristes, celui des nantis, des très riches, il existe également le Paris des déglingués, une ville tentaculaire et « souterraine ». Ce sont des « invisibles » ou presque, des naufragés de l'existence, personne ou presque ne veut les voir. Ils n'intéressent pas grand-monde. Ce ne sont pas seulement des pauvres gens, ce ne sont pas seulement les « invisibles », les sans-abri, les clochards. Ils leur arrivent de manger à leur faim et d'être déglingué, cassé. Car parfois ils ont juste perdu l'esprit, l'aliénation a pris le dessus sur tout le reste. Ils sombrent, ils le savent, mais ils sombrent.

     

    Ils aimeraient bien que quelqu'un s'arrête et les écoute, prenne le temps de leur accorder un peu d'attention mais malheureusement ils ne savent plus comment l'on s'y prend pour discuter avec un autre être humain. Ils ont oublié. La lubie qui les obsède, leurs compulsions reviennent vite à l'assaut lors de leurs moments de lucidité sur eux-mêmes. Et celle-ci les rend tristes alors ils l'évitent le plus posssible.

     

    Je ne sais pas si ailleurs en France il y en a plus ou moins, si ce Paris des êtres abîmés est un privilège de la capitale, il n'y a hélas pas de statistiques. Je le pense car dans la « ville-Lumière », l'éclat des lampadaires est finalement le meilleur moyen de se cacher des ragots des « braves » gens, de leurs jugements péremptoires, de leurs commérages, de leur indifférence plus ou moins bienveillante envers les pauvres gens. Dans Paris, la personne seule ou abandonnée est plus anonyme. Elle a moins à subir les regards réprobateurs des passants, les réflexions moralisatrices des bonnes dames et des personnes honorables ou croyant l'être.

    Lire la suite

  • Pitié pour Poutou

    Imprimer Pin it!

    politique, vanessa burgraf, société, télévision, présidentielles 2017, amaury watremezAussi sur Agoravox

     

    Je n'ai pas l'intention de voter Philippe Poutou, le candidat du NPA, au premier tour ni au second. Et je pense d'ailleurs qu'il sait très bien qu'il n'y sera pas. Mais je trouve que les médias, les éditorialistes dans la ligne et les journalistes le traitent avec un mépris à peine dissimulé en disant long sur le « progressisme » concret de ces gens et leur véritable ouverture à l'autre. Cela me conforte dans la conviction de l'existence d'une coupure abyssale entre les nantis du système et les petites gens. Et je ne pense pas seulement à Vanessa Burggraf et Yann Moix se retentant à peine de rire grossièrement face au candidat d'extrême gauche lors de la dernière livraison de l'émission de « On n'est pas couché ».

     

    On a vu pleinement leur manque totale de correction élémentaire. Mais pourquoi auraient-ils été corrects alors que Poutou ne sera jamais de leurs maîtres, de ceux qui distribuent les -bonnes- places, qui maintiendront ou non leurs « ronds de serviette » et le salaire -confortable- allant avec. Ils ne sont pas fous, ils ne se permettraient jamais un tel comportement avec Bolloré ou Pinault, Arnault, Charles Beigbeider, Dassault voire Pierre Bergé. Ils ne se le permettraient pas non plus avec un politique des partis dits « républicains », ceux qui se partagent le pouvoir en alternance depuis une cinquantaine d'années selon une mécanique bien huilée.

     

    Du moins jusque là...

    Lire la suite

  • Génération docile

    Imprimer Pin it!

    elois.pngAussi sur Agoravox

     

    Moi qui suis un irrécupérable réactionnaire, un anar de droite indécrottable, je viens d'une famille où l'idée même de docilité est une des pires insultes que l'on pouvait dire à quelqu'un. C'était l'épithète infamante, ça l'est toujours.  Nous étions éduqués à l'indocilité. Nous n'étions sans doute pas la seule. Je ne suis donc pas entièrement responsable de mon comportement scandaleux pour notre époque. J'ai le plus profond mépris pour ces paradigmes sociaux réputés obligatoires afin de conserver sa place de maillon dans la chaîne des esclaves volontaires. Et ce qui m'effraie le plus c'est la docilité absolue des plus jeunes générations, leur crédulité terrible, leur incapacité à faire preuve de sens critique, leur malléabilité terrifiante.

     

    Il suffit de tellement peu pour qu'ils tombent dans les bras d'un démagogue ou un autre, d'un fou furieux fanatique, d'un cinglé illuminé.

     

    Avant un vieux con pouvait déplorer qu'il n'y avait plus de jeunesse, que les jeunes étaient de plus en plus mal élevés, des rebelles provocateurs, chevelus ou non.

    Lire la suite

  • Les célibataires dans l'Eglise Catholique

    Imprimer Pin it!

    religions, célibat, christianisme, politique, société, sexe, amaury watremezAussi sur Agoravox

     

    C'est un sujet qui n'est presque jamais abordé par les catholiques, institutions et croyants. Ou rarement, ou alors sous un angle forcément misérabiliste ou culpabilisant pour les célibataires. On a souvent l'impression qu'être célibataire est une situation anormale dans l'Église alors que les personnes seules sont de plus en plus nombreuses, que leur célibat soit subi, qu'il soit la conséquence d'un divorce ou d'une séparation. Voire pire encore, on croirait que cela n'existe pas au sein du catholicisme. Je ne comprends pas du tout les raisons objectives de ce désamour.

     

    De temps en temps sont organisées des rencontres, des assemblées, des "jamboree" pour adultes spécialement pour les célibataires. C'est une manière d'offrir un moment de simili agence matrimoniale à des vieux garçons et des vieilles filles méprisés. Qu'ils se marient donc entre eux ! Qu'ils arrêtent de faire suer le monde avec leur solitude !

     

    Manquerait plus qu'ils soient exigeants !

     

    D'un autre point de vue bien sûr je sais parfaitement pourquoi :

    Lire la suite

  • Les injonctions de la gauche morale et la droite

    Imprimer Pin it!

    Aussi sur Agoravox

     

    politique, françois fillon, présidentielles 2017, société, amaury watremezMadame Hidalgo par voie de « Tweeter » a lancé à monsieur Fillon et à ses partisans, et aux électeurs de droite ne voulant pas se soumettre aux diktats médiatiques et bien-pensants l'injonction de ne pas se réunir hier au Trocadéro. En effet, à lire son tweet, la droite ne peut pas défendre la démocratie, la liberté. A la lire, la gauche aurait le monopole de la générosité, du courage politique. Et une manifestation telle qu'on a pu la voir hier serait beaucoup plus dangereuse que ces rassemblements « pacifiques » pour Théo ou Adama Traoré durant lesquels on saccagea quelques voitures, quelques devantures. Une paille !

     

    Pour un peu elle comparait cette manif au 6 février 1934...

     

    Hier, Fillon n'a pas obéi aux injonctions de la gauche morale et rien que pour cela, moi qui ne voterai pourtant pas pour lui, je suis allé au Trocadéro...

     

    Cependant, la droite dite républicaine va encore perdre les élections présidentielles alors qu'elle avait un boulevard devant elle de par l'impopularité record de François Hollande. A moins d'une surprise c'est d'ailleurs l'héritier de sa politique qui va être élu, Emmanuel Macron. Cette droite représentée surtout par les Républicains va perdre car comme d'habitude elle obéit sans sourciller aux injonctions de la gauche morale, en particulier concernant le vote FN et ce parti politique en lui-même. Bien sûr au soir du premier tout, il s'en trouvera pour dire comme à leur habitude qu'ils ont entendu la colère des français, tout ça, et nous aurons droit au blabla habituel...

     

    Lire la suite

  • La responsabilité de la droite républicaine dans son échec

    Imprimer Pin it!

    Aussi sur Agoravox

    politique, François Fillon, société, manifestation du 5 mars, amaury watremezLa droite dite républicaine, y compris celle qui va manifester demain pour Fillon, est largement responsable de ce qui lui arrive. Ils semblent découvrir qu'il existe une chape de plomb imposée par les pseudo élites quant à l'expression des idées de droite. En effet, quelle découverte extraordinaire ! Ce sont des décennies de lâchetés, de compromissions, d'abandons, de déni de ses propres valeurs par cette droite économiquement libérale, se voulant républicaine qui aboutissent à ce qui arrive.

     

    Depuis 1945 cette droite est tétanisée par la peur panique de sortir des rails construits par la gauche se voulant morale. Alors on ne cesse de donner des gages, de se justifier, de prétendre que l'on n'est pas tant de droite que cela. On accepte les pires diktats idéologiques pour plaire à ces arbitres des élégances politiques qui haïssent l'idée de nation, encore plus le catholicisme, la morale, et toute valeur traditionnelle.

     

    Des exemples précis ?

     

    Lire la suite

  • La grande manif des fillonistes

    Imprimer Pin it!

    Aussi sur Agoravoxmai-68_118.jpg

     

    J'ai reçu certainement de par ma participation aux quatre « manifs pour tous », ce sont pour certains les mêmes organisateurs, un mail enflammé invoquant des risques de dictature, comparant Fillon à un nouveau De Gaulle se levant en résistant contre le gouvernement des juges, m'enjoignant, m'intimant de participer à la grande manifestation de dimanche pour soutenir le candidat des Républicains. Ce serait une nouvelle manifestation du peuple gaullien après celle du 30 mai 1968. Ce serait le retour de la France profonde en politique. Au tout était joint un texte de Christian Vanneste que celui-ci a publié sur « facebook » (en particulier dans le groupe autour de mon blog) et sur son blog personnel.

     

    Si j'aime bien depuis que je suis en âge de comprendre la politique effectuer ce qui s'avèrent être dans notre « société de robots » (pour reprendre le terme de Bernanos) des barouds d'honneur pour des « causes perdues » ;

     

    Et la famille en est malheureusement une à notre époque et dans notre société.;

     

    J'ai cependant un peu de mal à penser que celle de Fillon en soit une qui justifie un tel engagement, un tel engouement populaire...

     

    ...Il me semble qu'il y a là une instrumentalisation évidente de cette frange des catholiques de droite.

     

    Lire la suite

  • Fillon contre toute décence

    Imprimer Pin it!

    Fillon, société, politique, présidentielles 2017, indécence, amaury watremez

    Sur Agoravox aussi

     

    En écrivant ce texte, je ne suis pas commissionné par quelque officine militante, je ne suis pas « macroniste » (le gourou cosmoplanétaire d'Amiens ni de droite ni de gauche me semble grotesque) ni lepéniste. Il me semble également qu'entre la politique économique de Fillon et celle de l'ancien ministre de l'économie de Hollande il n'y a que l'épaisseur d'un papier à cigarettes, quelques mesures sociétales ou symboliques de ci de là pour donner le change et donner l'impression que le clivage existe encore. J'écris aussi ce texte car cet épisode est typique de la déconnexion totale des élites de ce pays d'avec le peuple de France.

     

    Ainsi que beaucoup de français intéressés par la politique, j'étais devant mon écran de télévision ce midi afin de savoir ce que François Fillon allait pouvoir décider de la suite de sa campagne pour les présidentielles. Il argue d'une volonté d'assassinat politique de sa personne, suggère un complot des magistrats et de l’Élysée, et en sous-main par Emmanuel Macron, contre lui. Certes on se rappellera du « mur des cons » du Syndicat de la magistrature et la présence sur ledit mur de personnalités d'abord de droite et catholiques.

    Lire la suite

  • Les catholiques à l'orée du Carême

    Imprimer Pin it!

    Christianisme, société, politique, religions, amaury watremezAussi sur Agoravox

     

    L’Église, toute l’Église, catholique, quelle que soit la sensibilité des croyants entre aujourd'hui en Carême qui n'est pas je le rappelle une sorte de « Ramadan chrétien » avec des privations obligatoires (ou une apparence de privations pour la galerie). Et plutôt que de « faire Carême » avec une face du même nom, il est préférable de garder en soi et avec les autres la joie qui pour un croyant est celle de Dieu. Je songe aussi à cette histoire des trois ermites orthodoxes venant demander à leur maître venu les visiter sur leur île ce qu'ils devaient faire pour s'améliorer après avoir marché sur l'eau pour rejoindre son bateau...

     

    Lorsque sont évoqués les catholiques en France en 2017 il est surtout question d'archétypes, d'un côté des cathos « versaillais », en veste de chasse verte, en pantalons de couleur, les mamans jeunes et modernes à la ligne impeccable même après trois accouchements, les messieurs tellement dignes en « loden ».

     

    L'on montre aussi ces chrétiens adeptes des grands rassemblements sur-affectifs, accompagnés de guitares, où l'on se prend tous par la main, où l'on pleure en chœur, où l'on rit en chœur. On s'aime tous le temps du rassemblement et on s'oublie dehors. Les jeunes retournent à leurs « grandes » écoles et boîte de papa, les plus mûrs à leur PEL et à leur grosse voiture.

    Lire la suite