Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les étroits mousquetaires : Cheminade, Asselineau et de Lesquen

Imprimer Pin it!

 politique, asselineau, lesquen, cheminade, société, conspiration, amaury watremezMessieurs Jacques Cheminade, François Asselineau et Henry de Lesquen ont en commun une chose dont je m'étonne que personne ne l'ait relevé jusque là alors que cela crève l'écran comme le nez au milieu de la figure. Les trois ont des ambitions présidentielles, deux d'entre eux seulement ont eu les cinq-cent signatures. Deux d'entre eux, Asselineau et de Lesquen, ont été monté en épingle médiatiquement afin de grappiller quelques voix au Front National.

 

Mais ce n'est le point le plus flagrant les rapprochant.

 

Le plus flagrant est qu'ils se présentent tous comme candidats anti-système alors que tous les trois sont issus du même système et en sont des représentants émérites. Ils ont tous le parcours de diplômés exemplaires, bardés de titres, passés par l'inspection des finances et la représentation nationale. Ils sont tous les trois de « bonne » famille « installées », tous les trois de la France bourgeoise la plus caricaturale, à « l'ancienne mode ». Au moins dans ces milieux là on se pare pas d'alibis équitables ou que sais-je encore ? Non, on est d'une « grande » famille bien qu'un peu décavé (là c'est moi qui précise) et on méprise les pauvres et les familles moins bien loties.

 

 

Ils rappellent la figure du vieil oncle un peu gâteux, un peu radoteur, n'ayant aucun remords ni scrupules à être hors des clous politiquement corrects qui une fois sa carrière faite se pique de jugements parfois péremptoires sur la politique, la société, l'Éducation, les jeunes etc...

 

Ils rappellent aussi celle du « familier » qui se développant par lui-même sa propre culture autodidacte, un peu complexé de n'être qu'autodidacte, en vient de temps à autres à des conclusions totalement farfelues pour expliquer le monde actuel : la « Terre creuse » dirigeant la planète en sous-main, le « septième continent » des descendants des « petits gris », les interventions cachées, forcément, des extra-terrestres dans l'histoire sans parler des grandes conspirations leur permettant d'expliquer pourquoi ils ne sont pas dirigeants ou responsables politiques. Ce n'est pas à cause d'eux, ils sont juste le jouet de forces obscures malveillantes...

 

Ces explications s'opposant à celles des institutions, c'est pour montrer combien l'on est en fait plus intelligents que tous ces esprits réputés brillants et plus scolaires.

 

Ils ont la solution-miracle, ils la connaissent. Ils s'étonnent sincèrement que personne ne daigne les écouter et appliquer leur panacée. Ils considèrent leur parcours comme exemplaire, mais ils leur manquaient quelque chose. Ils étaient souvent parmi les « laborieux » sans éclat, même à ce niveau, un peu falots. Ils en tirent beaucoup d'amertume et de ressentiment les poussant parfois à l'antisémitisme le plus décomplexé et le plus abject ou bien à une forme de malthusianisme radical.

 

Jacques Cheminade, François Asselineau et Henry de Lesquen me font penser à ces riches très riches perdant tout contact avec la réalité et ne supportant pas qu'il y ait des classes « dangereuses » qui se verraient bien envoyer les pauvres dans l'espace « car nous en avons les moyens techniques », ou qui se posent en derniers champions de la France contre la mainmise des méchants maîtres du monde que ce soit les jui...pardon les « sionistes » ou les américains responsables d'un peu de tout à commencer par la gabegie française, le communautarisme et le reste...

 

Ils réunissent autour d'eux beaucoup de ces citoyens se sentant injustement floués de ne pas être du système, de ne pas en faire partie et qui trouvent comme explications tous ces sombres complots et officines clandestines mais puissantes. Ces citoyens sont pour certains de ces milieux bourgeois ou intermédiaires, s'inquiètent que l'on n'écoute plus leurs opinions d'un autre âge, qui ne veulent surtout pas voir la réalité concrète des faits. Ces candidats tout comme leurs supporters sont des symptômes évidents comme tant d'autres phénomènes sociaux de l'atomisation de la société.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

 

Amaury – Grandgil

 

illustration empruntée ici

 

Commentaires