Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pas de choc des civilisations

Imprimer Pin it!

choc des civilisations, civilisation, société, politique, religions, islam, france, amaury watremez

Aussi sur Agoravox

 

Pour qu'il y ait un choc des civilisations encore faudrait-il que deux civilisations s'opposent, la nôtre et la musulmane, ou du moins celle que nous supposons maintenant musulmane qui est sa part la plus radicale. La nôtre existe de moins en moins depuis plusieurs années déjà, elle se réduit progressivement chaque jour avec l'enthousiasme et l' assentiment irréfléchi des populations asservies par leurs appétits médiocres. Et cette civilisation se résume pour l'essentiel à deux choses :

 

L'avidité à gagner de l'argent et la faculté de le consommer.

 

Les parents, à de rares exceptions, ne se comportent plus en parents, et non seulement n'éduquent plus leurs enfants mais jugent bon de ne surtout rien leur transmettre comme valeurs ou culture. Les grandes personnes ne veulent plus l'être, elles ne veulent plus mûrir et se sentir responsables de quoi que ce soit. Elles assimilent la responsabilité à la culpabilité, et se sentir coupable c'est en 2017 le mal absolu. « Tout m'est permis mais tout ne m'est pas profitable » car ce qui m'est permis peut avoir des conséquences graves sur les autres.

 

Mais dire ou écrire cela c'est culpabilisant, c'est faire la morale, c'est mâââl aussi...

 

Les couples peuvent basculer au premier coup de grisou, à la première petite dispute, où si l'un des conjoints décident de se conduire en adolescent pré-pubère. On appelle ça la « crise de la quarantaine » (cinquantaine, soixantaine, etc...). Il est vrai que certains grandes personnes ne passent jamais le stade post-pubertaire, ils demeurent des ados irresponsables et immatures toute leur vie, soumis à leurs désirs le plus souvent étriqués. Beaucoup de femmes sont dans leur tête les mêmes gamines qu'elles étaient dans la cour de récréation. On me rétorquera que nombre d'hommes également, peut-être encore plus.

 

Je ne parle même pas des enfants qui là encore à quelques exceptions notables n'ont comme seul horizon indépassable la possession ou non d'un gadget électronique pourtant parfaitement inutiles, et l'hédonisme étriqué de leurs géniteurs. Je ne comprends pas que l'on puisse s'étonner que ces jeunes parfois sombrent dans une aliénation les entrainant à la violence, à la haine, au fanatisme, à tuer leurs semblables. Ces enfants ne sont pas entièrement responsables, je dis bien pas entièrement car ayant une conscience et choisissant comme tout le monde la facilité, ils en ont une quand même...

 

Comment pourrait-on nommer tout cet empilement d'infantilisme généralisé une civilisation ?

 

Construire une civilisation, réfléchir sur le monde, sur ce qui nous meut, c'est fatiguant, cela oblige à une certaine discipline intellectuelle, à utiliser de temps en temps son cerveau. Cela oblige même de temps à autres à ouvrir un livre, à écouter de la grande musique, à s'intéresser aux arts dont l'art de vivre. Toutes choses poussiéreuses à notre époque qui refuse l'effort autant que la responsabilité personnelle, et qui préfère les apparences à la vérité intérieure. Il n'y a donc pas de choc des civilisations puisque la nôtre agonise...

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

 

Amaury – Grandgil

 

illustration empruntée sur ce site

 

Commentaires