Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les cathos tous dans le même sac

Imprimer Pin it!

joffrin, Christianisme, fillon, société, réacs, amaury watremez, christianismeLa sortie de Laurent Joffrin considérant qu'un nouvel activisme catholique politique tout aussi dangereux à ses yeux que l'islamisme de Daech ne vaudrait même pas la peine d'un coup d’œil distrait si elle n'était pas représentative de ce que la gauche morale pense très fort des catholiques, tous les catholiques. Le plus amusant, si l'on veut, est qu'il balance ça sans scrupules ni remords au sujet de la course en tête aux primaires de la droite de Fillon dorénavant réputé « réac », ce qui fait littéralement quand même mourir de rire car le nouveau champion de « Les Républicains » a tout de l'ancien notable « rad soc » de la IIIème République et rien d'un héraut du catholicisme.

 

Celui-ci a certes dit ce qu'il ne fallait pas, il a commis le crime idéologique ultime :

 

On peut être souverainiste, patriote, nationaliste, c'est moins grave. On se fera traiter de nazi, de fasciste comme à l'habitude mais dire « même à titre personnel » que l'on est contre l'avortement et le mariage homosexuel (voir à ce lien), c'est pire que tout, c'est l'abomination de la désolation, l'excommunication bien-pensante assurée. Car ce qui définit la « gauche morale » à ses yeux, ce n'est plus le souci de la justice sociale ou de l'équité entre les riches et les pauvres, y compris au Front de gauche, y compris chez Besancenot, à quelques exceptions près sans doute.

 

joffrin,christianisme,fillon,société,réacs,amaury watremezC'est donc surtout de préserver un mode de vie personnel libertaire, une morale sexuelle très ouverte, bref pouvoir continuer à coucher à droite et à gauche sans se sentir coupable. Ce mode de vie est l'apanage de milieux nantis voire très nantis entendant bien continuer à pouvoir dicter aux peuples la conduite à tenir. Ce mode de vie a pour conséquence que les femmes y sont traités telles des objets de plaisir, sont chosifiées tout autant qu'ailleurs tout en étant persuadées qu'elles sont libres de leur corps.

 

On y pratique la « promotion canapé » de façon plus subtile -plus hypocrite- que dans d'autres couches de la société mais au fond cela revient strictement au même...

 

On peut se demander à quel moment un catholique devient un dangereux intégriste pour Joffrin et ses semblables ?

 

La réponse est on ne peut plus simple. Un catholique intégriste devient un dangereux activiste lorsqu'il pratique tous les dimanche, lorsqu'il entend éduquer ses enfants dans les valeurs et morale de l'Evangile, lorsqu'il prie régulièrement, lorsqu'il essaie en somme de vivre sa Foi. En conséquence, ne plus être intégriste, être un catholique « en phase » c'est ne plus l'être. Tous les catholiques sont mis dans le même sac et ce quelle que soit la véhémence de leurs protestations sur leur appartenance à la droite.

 

Je songe entre autres à tous ces participants de « la Manif pour Tous » protestant à de nombreuses reprises, l'air complètement terrifié de lapins pris dans les phares d'une voiture, devant les médias :

 

« On est pas de droite ! On est pas de droite ! On est apolitiques (note de l'auteur : donc de droite) ! ».

 

Ces « cathos de service », à commencer par la Conférence des Évêques de France, bien souvent d'une naïveté et d'une candeur sans bornes n'ont toujours pas compris que quoi qu'ils disent, quoi qu'ils fassent, ils seront assimilés au camp des « réacs » par la « gauche morale » et les émules de Laurent Joffrin. Ils n'ont pas compris non plus qu'ils ne sont que les instruments de la réussite de l'ambition personnelle des uns et des autres, que ce soit à « Sens Commun » ou au sein d'autres groupes de pensée. Barbey d'Aurevilly en son temps supportait tout aussi mal ce genre de paroissiens que les « bouffeurs de curés » se réclamant du positivisme. Il n'avait pas tort...

 

La haine envers les catholiques de Joffrin et la gauche morale a encore beau jeu devant elle. Et les catholiques ont un avantage, on ne risque pas une balle de kalashnikov dans la nuque en les injuriant.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

 

Amaury – Grandgil

 

illustration empruntée ici

 

photo du bas Laurent Mouchard dit Joffrin avec un ami de la famille

 

Commentaires