Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les observateurs politiquement incorrects et le vote le Pen

Imprimer Pin it!

radio, télévision, médias, politiquement incorrect, société, politique, amaury watremez, primaires, le Pen, FN, LR, PSParmi les observateurs avisés, du moins c'est ce qu'ils prétendent, dits politiquement incorrects et reconnus ainsi, que ce soit un peu, moyennement, beaucoup, on ne comprend goutte non plus au vote le Pen. Il est toujours assimilé en 2016 à un vote protestataire, un vote d'humeur, et ce depuis les élections européennes de 1984. Les électeurs qui vont vers ce côté « obscur » de la démocratie française y restent, ils ne reviennent pas du côté des partis réputés « traditionnels ». Cela fait trente-deux ans que ça dure et qu'à chaque grande soirée électorale les politiques affirment avoir je cite « compris la colère des français »...

 

...Et qu'ils ne font strictement rien afin d'y remédier.

 

Pour ces observateurs, quel que soit leur niveau d'incorrection politique le FN demeure encore le mal absolu, la pire alternative. Ce n'est pas un parti républicain à leurs yeux, ce n'est pas un parti fréquentable. En plus, on y trouve beaucoup trop de « beaufs » et de « ploucs ». Pour ces grands esprits, ce serait une mésalliance intolérable, terrible. Ils n'ont pas saisi non plus que le problème le plus brûlant, incandescent, en ce moment, c'est d'abord et avant tout l'inquiétude grandissante des ces mêmes « beaufs » et « ploucs » envers toutes les problématiques liés à la « diversité » :

 

l'Islam, l'insécurité bien réelle, le sexisme, l'homophobie dans les « cités », le déni des lois et des valeurs françaises dans les « territoires perdus de la République » etc...

 

Pour nos grands esprits teintés de mal-pensance à divers degrés, c'est quand même un peu gênant aux entournures d'être mis dans le même sac que ces « vraigens ». Ainsi que tous les représentants de leur caste ils assimilent sans trop le dire, à une ou deux exceptions, ces questionnements à du racisme primaire, de la xénophobie de « prolos ». Eux, ma chère, ne sont pas de ce niveau, ils sont politiquement incorrects mais attention ! Intelligemment. Ils savent comme les autres bons apôtres ce qui est bon pour le peuple, mieux que le peuple. Et ils sont pour certains tout autant de connivence que les autres avec un système que par ailleurs ils prétendent dénoncer.

 

Ils sont au fond dans leur emploi de comédie, les « Pantalon » ou « Géronte » « scrogneugneu » du cirque médiatique, des alibis pour que celui-ci prétende à une illusoire pluralité...

 

Parcourant leurs articles sur le net et dans les journaux, je constate que la plupart sont déjà dans un mouvement de rétropédalage effréné dû à la montée indéniable du Front National et de sa patronne dans les sondages. L'ennemi c'est toujours et encore la famille le Pen et ses électeurs. Ces observateurs avisés et intelligents ne veulent surtout entendre ce que ces personnes ont à dire. Ce serait se compromettre, ce serait aussi descendre de leur piédestal d'élites auto-célébrées, sans doute y perdraient-ils des amis « fècebouc ».

 

Le tout favorise sans aucun problème l'ascension de Marine le Pen qui n'a alors même pas besoin de s'exprimer.

 

Et puis merde quoi ils ont des copains de gauche et même des lecteurs de gauche. Ils n'ont pas envie de se fâcher avec. Il ne pourrait pas non plus essayer de plaire à la charmante attachée de presse « bobo » aux jambes interminables, toujours en jupe droite moulant ses formes sculpturales, qu'ils croisent au « Flore » où ils vont pour se montrer depuis qu'ils ont eu un papier dans un grand quotidien national. Et c'est ainsi que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

 

Amaury – Grandgil

 

illustration empruntée à ce site (le point.fr)

Commentaires