Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Réchauffement quel réchauffement ?

Imprimer Pin it!

rechauffement.jpgIl fait 36 degrés un peu partout en notre beau pays de France et nous sommes déjà le 12 septembre 2016. A Toulouse place Jean Jaurès on déguste un peu plus de glace que d'habitude chez « Octave » ainsi qu'à « Berthillon » à Paris.. Il fait 36 degrés et les déclinistes qui trouvent toujours à redire à tout, les réactionnaires, les malveillants caractériels, des hyper-sensibles inadaptés à la société, qui n'aiment pas la modernité vont s'en frotter les mains vous allez voir. Ceux pour qui le réchauffement n'est pas qu'une légende vont critiquer, railler, alerter, ils le font toujours. Il est midi tout le temps, le ciel est presque constamment bleu piscine.

 

Ils vont évoquer la pollution endémique, les ravages des l'industrie et gnagnagna, ils vont reprocher la hausse des températures à la pollution automobile et gnagnagna, le progrès qui permet à n'importe quel pékin de rouler en S.U.V ou en 4x4 dans Paris. Ce n'est pas rien quand même.

 

Mais ne s'aperçoivent-ils pas qu'en ces jours de canicule, certes, le plus important est qu'il fait quand même super beau ?

 

On peut tout de même encore se baigner au bord de la mer et les touristes sont tous rentrés ?

 

On peut encore faire des barbecues au moment où déjà les feuilles commencent à tomber ? L'odeur délicieuses des merguez grillées (et de l'essence) n'est-elle pourtant pas délectable au crépuscule mêlée à celle des "perroquets" (pastis avec un peu de menthe, très rafraîchissant ?

 

Et de toutes façons le gouvernement prend toutes les mesures nécessaires pour protéger les personnes les plus sensibles à la hausse des températures. S'ils ne le font pas, il suffira de ne pas voter pour eux aux prochaines élections. Ils ont montré l'exemple à la COP21 où des décisions fondamentales pour l'avenir de la planète ont été prises. Ils sont arrivés pour les américains dans des "Hummer" climatisés, ils peuvent se le permettre c'est leur droit, une quarantaine, c'est un signe fort. Cela montre bien que la situation n'est pas si dramatique qu'on le dit. Barack Obama est un président concerné, engagé dans le souci de faire prendre conscience du développement durable aux populations.

 

Ce n'est quand même pas bien compliqué de s'hydrater régulièrement et de s'acheter ne serait-ce qu'un petit ventilateur ? Il y en a à des prix défiant toute concurrence. De toutes façons il est bien connu que ces gens habitent tous des logements minuscules Ou alors, au pire ou plutôt encore mieux, ces personnes peuvent très bien aller se promener dans les centres commerciaux géants, et climatisés, que l'on trouve partout autour de toutes nos villes modernes. Il en faut peu pour les contenter, ils ont des goûts humbles. Ils peuvent même rester jusqu'au coucher du soleil, la plupart de ces endroits fermant tous vers 20h. Avec la climatisation on ne pourra pas dire que le progrès n'entraîne que des méfaits.

 

Mais vous verrez que sur ce sujet aussi les déclinistes trouveront à y redire. Il y en a déjà qui se plaignent, qui pleurnichent on ne sait trop pourquoi alors qu'ils habitent des îles paradisiaques. Ces gens ne sont jamais contents bien que le progrès leur ait apporté les bienfaits du wifi, du téléphone portable, de la consommation comme en Occident.

 

Vous verrez que de la même manière que les déclinistes ils ne seront pas aussi ravis que les personnes réellement positives quand le temps sera perpétuellement au beau fixe et cela pour longtemps ?

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

 

Amaury – Grandgil

 

illustration empruntée ici

Commentaires