Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La masturbation intellectuelle des bons apôtres

Imprimer Pin it!

intello.jpgLe retour des mauvaises habitudes n'a pas entendu bien longtemps après l'égorgement du père Hamel et la mort d'une religieuse à Saint Étienne du Rouvray. Après quelques jours de lucidité, les arbitres des élégances politiques ferment à nouveau les yeux s'adonnant à des plaisirs politiques honteux sans aucun remords et plus ou moins consciemment...

 

L'adolescent boutonneux dans l'intimité de sa chambre découvrant la masturbation maladroitement en tirera un peu de plaisir ahané en guettant la porte de sa chambre et cela le poussera à rechercher la compagnie du beau sexe. Plus tard s'il est célibataire ponctuellement, il considèrera cela comme une habitude plus ou moins bonne, un rien honteuse, une manière hygiénique de se consoler de l'inassouvissement de ses désirs, de sa solitude. Et gloire soit rendue au progrès technique Internet et le rouleau de Sopalin permettent depuis quelques années de faire l'économie de l'achat de « magazines pour hommes » souvent onéreux. Certains acharnés peuvent ainsi se noyer dans le porno H24...

 

« Monsieur est connaisseur » me rétorquera-t-on, je sais. Mais je suis sans doute loin d'être le seul.

 

L'intellectuel bien pensant, l'éditorialiste assermenté de gauche ou de droite « républicaines », le journaliste comme il faut, le prélat dit de progrès médiatique ou non, tous aiment beaucoup également la masturbation mais intellectuelle. C'est pour eux également une de ces mauvaises habitudes dont ils ont beaucoup de mal à se défaire sauf qu'ils n'en ont absolument pas conscience et encore moins honte. Ils font toujours cela au grand jour, au vu et au su de tous les passants. C'est aussi leur manière de se consoler de la réalité en fantasmant dessus. Ils fantasment d'ailleurs comme au sein de toute l'élite sur quelque chose qu'ils ne connaissent plus depuis belle lurette ou de très loin, sauf s'ils ont du personnel de maison (NB : C'est encore mieux si celui-ci est « issu de la diversité »).

 

...Leurs articles, leurs interventions télévisées, leurs « statuts » de réseaux dits sociaux, m'évoquent toujours la nouvelle de ce cher Dino Buzzati « la grande grammatisatrice automatique » (je dis « cher » car il ne m'a pas rendu mon peigne, blague (TM)° Desproges). Cette machine extraordinaire écrit la plupart des romans et articles de presse dans l'univers du récit imaginé par l'auteur, dont la plupart des éditoriaux ceci afin de faire gagner du temps et de l'argent aux patrons de presse et aux éditeurs, les auteurs et journalistes ne sont plus que des « prête-noms » grassement rémunérés pour cela.

 

La grande gramatisatrice parsème ses textes de mots savants, de références à des auteurs seulement connus d'un petit lieu dans le but de laisser croire au lecteur qu'il fait partie lui aussi de l'oligarchie et participe à leurs querelles intellectuelles picrocholines.

 

Tout questionnement sur la place de l'Islam en France est balayé d'un revers de la main dédaigneux : « du racisme, c'est pas ça l'Islam ! ». Le pseudo-racisme des petites gens est le pire, il est tellement vulgaire « ma chère ». Toute expression de valeurs politiques de droite comme de gauche : « de l’extrémisme !De la nostalgie des ordres noirs », « du populisme ! ». L'on s'inquiète surtout du score du Front National aux prochaines élections pour ergoter « ad libitum » sur la question, pour se faire peur, pour se rassurer. Un score important en effet obligerait l'élite à s'identifier comme égale dans son vote aux citoyens lambdas. Et cela lui couperait tout lses effets pendant sa masturbation intellectuelle en continu. Notons en passant que les raisons de ce vote n'ont toujours pas été comprises.

 

A leur décharge, si j'ose dire en parlant de masturbation, les masturbateurs ne peuvent pas les saisir étant coupés du pays réel depuis longtemps déjà.

 

Cela ne serait que ridicule si tous n'avait une responsabilité dans le désastre se profilant un peu plus chaque jour en France. C'est de leur faute si le lien national est aujourd'hui plus que ténu, si la Liberté, l’Égalité la Fraternité ne signifient plus grand-chose, à force de piétiner tout cela et en l'abandonnant aux opportunistes attendant leur heure...

 

Sic Transit Gloria Mundi, amen

 

Amaury – Grandgil

 

Image empruntée au site de France Culture

 

Commentaires