Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Nini Taubira

    Imprimer Pin it!

    politique, société, Taubira, justice, ni-ni, amaury watremezL'auteur de ce texte remercie Nicolas Sarkozy l'ancien président de la République pour son « Ni-ni ». Ce Nini peut parfaitement s'appliquer à madame Taubira. Et cela pourrait lui faire un joli surnom telle la fameuse « Nini peau de chien » de la chanson, une cantinière bien sympathique.

     

    Madame Christiane Taubira a démissionné hier du gouvernement Valls, c'était couru d'avance. Elle est devenue une icône de la gauche de gauche tellement de gauche que ses sectateurs partagent tous leurs salaires avec les premiers pauvres qu'ils rencontrent. Elle est aussi devenue le repoussoir ultime pour de nombreux militants de droite, l'incarnation vivante du gauchisme libertaire le plus radical. Dans un cas comme dans l'autre elle ne mérite pas ces excès d'indignité.

     

    Ni autant d'honneur et de compliments élogieux,...

    Lire la suite

  • Le voile pudique des féministes

    Imprimer Pin it!

    ...jeté sur l'islamisme.

     

    J'écris cet article suite au malaise palpable de madame la Ministre de l'Education dans l'émission « Le Supplément » de Canal Pelu. Y était interrogé le dirigeant d'une association « humanitaire » islamiste, « Barakacity », Idris Sihamedi, cette précision permettant de ne plus mettre en doute du tout son humanisme. Cet individu invité à le faire a condamné les massacres commis par le soit-disant Etat Islamique du bout des lèvres et de manière extrêmement modérée. Tout comme l'enseignante non engagée interlocutrice de Finkielkraut est « indigène de la République » ce qui veut tout dire de son objectivité.

     

    huffpost.jpgUn trublion certainement réactionnaire bien qu’apparemment de gauche, monsieur Brighelli, sur le site du Point à ce lien, s'est permis ensuite d'égratigner sa ministre de tutelle avec impertinence, une impertinence frôlant l'insolence.

     

    Ce n'est pas mon genre on le sait...

    Lire la suite

  • Le panthéon des salopards

    Imprimer Pin it!

    A propos de « Anthologie des méchants & autres salauds du cinéma français » de Alister aux éditions la tengo

     

    cinéma, méchants, films, cinéma français, amaury watremezillustration prise sur Amazon.fr

     

    « Meilleur est le méchant, meilleur est le film » disait Hitchcok. Parfois dans certains films c'est surtout le méchant le personnage le plus intéressant. Dans ce livre extrêmement réjouissant et ne se prenant pas au sérieux, Alister fait le catalogue exhaustif de tous les malfaisants connus et moins connus du cinéma français en les classant par type :

     

    Les fielleux, cela lui permet un hommage que je trouve tout à fait justifié à Michel Peyrelon d'une exquise obséquiosité bien abjecte dans un grand nombre de longs métrages,

     

    les psychopathes souvent incarnés par Michel Serrault qui adorait jouer les assassins et les rendre sympathiques, dans « l'Ibis rouge » ou « les Fantômes du Chapelier »,!...

    Lire la suite

  • Le fayot libéral-libertaire enfin ministre

    Imprimer Pin it!

    politique, société, Emmanuel Macron, société, salariés, hypocrites, trouduQDernièrement Emmanuel Maqueron (moi aussi je ne suis pas certain de l'orthographe du nom) , le ministre réellement important du gouvernement, bien plus que madame Taubira, cette Edgar Faure de gauche, a dit quelques bêtises bêtement provocatrices sur le sort des patrons en France. A l'entendre, ces pauvres petites choses ont une vie bien plus difficile que leurs employés, des gros gâtés ne connaissant pas leur bonheur. On ne sait pas il est vrai s'il évoquait les petits patrons de PME ou les GRANDS patrons du CAC40, ceux allant en vacances de ski à Davos en ce moment ?

     

    Là-bas, en compagnie de Pierre Gattaz ou de la yogie Christine Lagarde, présidente du FMI, Maqueron se sent chez lui, en bonne compagnie, en famille, bien loin de ces « salauds de pauvres »...

     

    Emmanuel Maqueron est donc un jeune homme sage, c'est aussi un fayot depuis son adolescence. Il a commencé très jeune. Il a commencé en tombant amoureux de son professeur de français qu'il a fini par épouser malgré les années de différence. C'était déjà pousser très loin le fayotage, mais il ne s'en est pas tenu là, Emmanuel aime les défis. A moins que ce ne fût de la gérontophilie ?

     

    Plus tard, enhardi, Emmanuel Maqueron décide d'entrer au PS après quelques temps d'errements, il milite en effet -certes mollement- au mouvement des citoyens de Chevènement. Heureusement sa formation d'énarque, et donc d'oligarque, le remet bien vite dans le droit chemin. S'il parsème son discours de temps à autre de quelques éléments de langage de gauche, il est de plus en plus libéral-libertaire. Mais cela ne lui suffisant pas, à la fin de sa scolarité il entre à la Banque Rothschild tel Pompidou, excepté la culture littéraire....

    Lire la suite

  • Société post-moderne zombifiée

    Imprimer Pin it!

    Politique des zombies – l'Amérique selon Georges A. Romero, sous la direction de Jean-Baptiste Thoret chez Ellipses poche

     

    cinéma, politique, société, films, Georges A.Romero, amaury watremezLe zombie est dans le vent de l'époque. On le retrouve dans des livres pour adolescents voire même dans des feuilletons « pop corn » où être un mort-vivant c'est beaucoup plus « coool » que la vie normale. La télévision américaine a inventé le zombie de « soap opera » dans « The Walking Dead » et même le zombie « bubble gum » dans la sympathique série bien que sans doute un brin superficielle, mais pas tant que ça, « Izombie ».

     

    Dans « Izombie » les morts-vivants sont généralement des privilégiés qui pour tromper leur ennui tuent de temps en temps un sans-abri afin de manger son cerveau et se repaissant de ses souvenirs et sentiments qui sont pour eux une drogue. Le citoyen consommateur de 2016 en est déjà un aussi, fonctionnant comme une machine, répondant à des normes standardisées à de rares exceptions près, il n'est donc pas étonnant qu'il s'y identifie plus que d'autres personnages.

     

    Il est comme les protagonistes des longs métrages de Romero déjà « zombifiés » avant même que d'avoir être « infecté »...

    Lire la suite

  • Ce que le peuple 2.0 veut

    Imprimer Pin it!

    rome_antique_image1091.jpgA la différence de nombreux blogueurs, je n'avais aucune panacée à proposer au peuple afin de guérir les maux de la modernité. Je n'avais aucune solution miracle. Je n'en ai toujours pas et je n'ai pas l'intention d'écrire un courrier circonstancié au président, au premier ministre ou au chef de l'opposition (Nota Bene: Cela m'émeut toujours et me fait rire dans le même temps ces candides internautes interpellant avec gravité des politiques n'en ayant rien à foutre de leur opinion). Je ne me rêve pas en sauveur caché, en Messie camouflé, en rebelle clandestin.

     

    Par contre, je crois savoir par simple la lecture régulière des « statuts », des « touites » et des billets sur le réseau ce que le peuple dorénavant 2.0 veut.

     

    Dans notre société abjectement individualiste et tellement lamentable, le peuple maintenant connecté tout le temps, le peuple 2.0 ne veut surtout pas que les choses changent. Il aime son esclavage, adore sa soumission par amour de la consommation sans consumation qu'est son mode de vie. Il ne veut pas du tout s'émanciper et penser par lui-même ce qui serait fatiguant et dangereux pour son confort, à de rares exceptions :

     

    Il veut...

    Lire la suite

  • Le grand mage Attali

    Imprimer Pin it!

    1916513_946376915442467_7516180959679313277_n.png?oh=34b99f3ab981d88f581b1533c7d01d9c&oe=5746553FAttali voit tout, sait tout, soigne tout, tu guéris du cancer, ta femme elle revient, ton argent tu le récupères, ton économie elle va mieux, ton chômage il disparaît, rencontre le grand marabout Attali 32 rue du faubourg saint Honoré RDC sur cour. Tu donnes ton pognon et ça va mieux

  • La Culture et la Droite actuelle

    Imprimer Pin it!

    daumier_hono_6e51006050a9_persportrait_0_b6.jpgLa Droite actuelle, dans son ensemble, des « Républicains » au FN a beaucoup de mal avec la Culture toujours perçue comme un apanage des bourgeois se voulant de progrès, des « bourgeois pédagogues ».

     

    C'est un truc de « bobos » !

     

    Cela devient l'excuse de nombreux incultes de droite afin de justifier leur ignorance. D'aucuns, si une personne de leur camp affirme une appétence pour les Lettres, les Arts ou la Musique, évoquent également maintenant les « bobos de droite », des prétentieux, des vaniteux qui parlent de tous ces sujets pourtant nobles par orgueil c'est sûr et parce qu'ils en ont les moyens financiers. Accuser les « bobos » c'est la panacée ultime pensent-ils...

     

    Avoir une bibliothèque conséquente alors que l'on n'a pas fait d'études de Lettres, sortir au musée, au théâtre éveille aussitôt le soupçon et des corollaires inattendus. L'on suspectera aussi d'inversion sexuelle ou de libertinage et autres perversions infâmes le malheureux, la malheureuse sur lesquels on tirera au besoin quelques flèches acérées pour en rajouter...

    Lire la suite

  • Ce cher Dexter revient au cinéma...

    Imprimer Pin it!

    littérature, Dexter, société, polar, jeff lindsay, amaury watremezAmi lecteur, cela ne te surprendra pas de par son ambiance sarcastique mais j'aime bien la série des « Dexter » de Jeff Lindsay. Je parle des livres et non de la série, ou plutôt du feuilleton (je dirai série quand les poules auront des dents), la série se distingue des romans à partir de la deuxième saison. Dans celle-ci Dexter devient un brave type tout ce qu'il y a de plus normal, plein de culpabilité très télégénique et finalement à la télévision son histoire finit très moralement, littéralement dans un océan de guimauve à l'exception de la fin ouverte.

     

    Dans les romans, le personnage demeure un tueur sans aucun remords même si justicier, observateur toujours étonné, moqueur et ironique du comportement des êtes humains dont il estime ne pas faire partie.

     

    Car Dexter est un tueur en série, un psychopathe apparemment froid doté d'un « passager noir » le poussant à commettre des crimes abominables, bien que dans son cas, il ne tue que d'autres criminels ayant échappé à la justice ordinaire. De par son travail d'expert de la police scientifique, il a beaucoup de sources d'informations indispensables afin de nourrir son « passager noir »....

    Lire la suite

  • Le choc des civilisations est-il un leurre ? - à lire sur « Mauvaise Nouvelle »

    Imprimer Pin it!

    civilizations-wars.jpgL'auteur de ce blog a écrit un deuxième article sur le thème de l'absence de véritable choc des civilisations puisqu'il n'y a plus de civilisation occidentale et que la civilisation musulmane ne se réduit pas à Daech...

     

    Ce serait faire injure à Omar Khayam, Khalil Gibran, Alaa El Aswani, Mahmoud Darwich et d'autres....

     

    Ce serait croire que le grand « Barnum consumériste » dans lequel nous vivons est une civilisation...

     

    Voir à ce lien.

     

  • Mitterrandiste une espèce protégée

    Imprimer Pin it!

    politique, société, PS, François Mitterrand, amaury watremezAmi lecteur tu me connais bien, je ne suis pas du genre à faire de l'ironie ou me moquer des militants, ou des admirateurs des politiques. Je suis très soucieux de développement durable et de la protection des espèces protégées. Ce petit billet n'a pour but que d'éveiller les consciences au sort délicat des derniers mitterrandistes encore vivants.

     

    Car il reste paraît-il quelques mitterrandistes, cette espèce en voie de disparition qui serait une génération à elle toute seule, la « génération Mitterrand » selon en particulier un article de « Le Monde » (voir à ce lien). L'on pourrait presque m'inclure dedans, ma conscience politique a finalement débutée comme beaucoup avec l'élection dudit Mitterrand le 10 mai 1981.

     

    J'avais douze ans et la grippe, et lorsque le crâne chauve du « florentin de Jarnac » apparut sur l'écran de télévision de mes parents, je le vis à travers un brouillard cotonneux....

    Lire la suite

  • Guerre de civilisations sans civilisations

    Imprimer Pin it!

    choc-civilisations-300x177.jpgLe fameux choc des civilisations n'existe pas, qu'il soit perçu par un camp ou l'autre, par tous ceux l'attendant avec une avidité que je n'ai jamais compris, par goût de la violence ou masochisme mémoriel, qu'ils prétendent se battre pour les Droits de l'Homme ou la Chrétienté, parfois seulement virtuellement.

     

    Cela supposerait en effet que c'est l'affrontement d'un « projet de société », selon le terme officiel, contre un autre :

     

    Valeurs contre valeurs,

     

    Idéaux contre idéaux.

    Lire la suite

  • Un des meilleurs rôles de Galabru

    Imprimer Pin it!

    Plutôt que d'écouter Drucker évoquant Galabru (ce sont toujours les meilleurs qui partent les premiers, Drucker nous enterrera tous), ou l'hommage vibrant de Fleur Pellerin qui appréciait beaucoup sa peinture regardez cet extrait d'"Uranus" de Claude Berri sorti en 1990, d'après Marcel Aymé.

    Le monologue de Montglat...


    Uranus (1990) - Extrait - Monologue de Galabru par Seskapil

  • Les élites et les hommes providentiels

    Imprimer Pin it!

    politique, société, FN, PS, LR, hypocrisie, amaury watremezSi l'on n'est pas surpris une seconde par l'effrayante « sottise démocratique », par la versatilité continuelle du peuple (le pôple !) et par sa capacité toujours remarquable à se faire avoir par de beaux discours, on est toujours un peu effaré par la naïveté extrême des élites -ou du moins ces groupes de privilégiés se définissant ainsi- qui ont tendance à se choisir des hommes providentiels se révélant toujours être soit des baudruches soit des opportunistes malins. Le « storytelling », des officines de communication prend toujours et plus c'est gros plus ça passe. Et plus ça paye...

     

    En ce moment, c'est Alain Juppé, l'énarque « droit dans ses bottes » pas trop à droite, pas trop libéral du moins en apparence, pas trop étatiste. Il campe le rôle encore inédit du politique dans un genre de centrisme gaullien marqué également par sa formation d'oligarque modèle. Il ne fait pas trop peur aux « bourgeois pédagogues » en remettant en cause leurs pleurnicheries mémorielles constantes ou leurs sanglots hypocrites sur les pauvres qu'ils se choisissent. Mieux il sait les flatter dans leurs orgueils quitte à jouer la comédie....

    Lire la suite

  • Reparti avec les oies sauvages

    Imprimer Pin it!

    musique,chanson,delpech,amaury watremez2016 commence par la mort d'une figure de la France radieuse...

    Delpech est reparti avec les oies sauvages...