Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Daech deux en un - Cathos et Djihadistes dans le même sac

Imprimer Pin it!

politique, société, France, Daech, catholiquesCe petit billet taquin n'a pour vocation de dramatiser les choses, et de lancer quelque combat contre de méchants bourgeois pédagogues de plus en plus seuls dans leur « tour d'ivoire » loin du réel. J'ai juste envie de me payer leur tête dans un esprit de correction fraternelle....

 

Par ci par là donc, sur Internet (exemple frappant ici), à gauche mais pas seulement, on entend le même discours lénifiant chez certains catholiques « de service », ces bons cathos à la mentalité d'ilote ou à droite, ainsi chez un politique "de droite" comme François Baroin suggérant en somme dans la montée de l'islamisme le problème ce sont les crèches catholiques.

 

Chez le « catho de service » c'est plus une manière de montrer son désir passionné d'être comme tout le monde, d'être accepté alors qu'il est déjà mis par les autres dans le même sac de ceux se faisant traiter de réacs.

 

Tu te dis quand même que décidément non ce n'est pas vrai ils n'ont pas osé faire la comparaison entre les dingues fanatiques de Daech et les catholiques ?

 

Ils ne vont pas jusque là ?

 

Mais si !

 

Ils osent !

........Selon l'adage de l'oncle Fernand des « Tontons Flingueurs » (voir ci-dessous) voulant que « les cons ça ose tout » ! Je comprends, ami lecteur, c'est moins dangereux que de se prendre une balle dans la tête par un taré fanatisé drogué au captagon. C'est aussi un moyen de trouver un bouc émissaire pour justifier sa propre lâcheté et une tendance marquée en France depuis quelques décennies à l'esprit « munichois ».

 

Et là non seulement l'amalgame n'est pas du tout déconseillé mais bien au contraire fortement encouragé :

 

Quelques nostalgiques du Maréchal à la nuque rasée, largement marginaux, largement minoritaires, de la messe en latin dos au peuple, de « l'Algérie Française », de la prière à genoux et des punitions corporelles, antisémites assumés et avérés, un peu plus à droite que le général Bigeard, représentent tous les catholiques. Et d'ailleurs il ne me semble pas qu'il existe un Etat Traditionnaliste Catholique envoyant de jeunes séminaristes se faire sauter (si j'ose m'exprimer ainsi, uh, uh, uh) dans des concerts forcément diaboliques.

 

Bien sûr, lorsque l'on dit ça l'on prend deux ou trois précautions oratoires, on affirme sans rire qu'on a des très bons amis cathos, qu'on aime bien les cathos mais pas les « intégriss », l'intégrisme commençant à la pratique domicale de la messe. On dit généralement ça de la même manière que les racistes évoquant leur grand copain boug..arabe quand ils n'assument pas leur haine des z-étrangers.

 

Ne parlons pas ici du père Hervé Benoît, et de sa tribune, qui n'a même pas eu la décence élémentaire d'au moins respecter la douleur des parents des victimes ce qui pour un chrétien se conçoit beaucoup plus aisément que « cracher sa valda » en éructant deux ou trois âneries abjectes. Les réactions sous le texte sentent plus le puceau faisandé fébrile que ne serait-ce qu'un embryon d'effluve des écrits de combats de Bernanos.

 

Relativisons d'ailleurs la portée du site « Riposte Catholique » qui postait il y a quelques mois la tribune d'un dingue disons « rafraîchissant » affirmant que les super-héros « Marvel » (TM°) étaient des icônes homosexuelles positives construites afin d'inciter les jeunes à fréquenter les « backrooms ». Cela en disait plus long sur son homosexualité latente que sur les « comic books ».

 

Tout cela ne me met décidément pas en colère, c'est très français de se lancer dans ce genre de polémique vraiment très légère face à l'urgence de la situation après la destruction d'un appareil russe par un missile turc. La gravité ne résolvant pas grand chose à part faire le bonheur des imbéciles, restons légers...

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

 

Amaury - Grandgil

 

Commentaires