Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Croire encore en la démocratie en 2015 ?

    Imprimer Pin it!

    tumblr_inline_nbb6221br71r4itqj.gifDepuis que le soit-disant Etat Islamique a montré le bout de son groin puant il y a déjà quelques années, on lui oppose avec véhémence et des sanglots dans la voix les valeurs démocratiques z-et républicaines qui seraient partagées par tout un chacun dans notre Occident de progrès progressiste. Par ce « on » j'entends les quelques oligarques et nantis cyniques pour la plupart profitant abondamment du système tel qu'il est depuis des décennies. Cela ne date pas d'hier, tout comme la collusion évidente entre la canaille et le pouvoir (et je n'évoquerai pas entre autre l'enquête passionnante de Laurent Mauduit sur Bernard Tapie ce Stavisky 2.0).

     

    Mais donc à part eux qui croit encore réellement en Europe, en Amérique et en France à ces dites « valeurs » qui sont d'abord des prétentions de bourgeois futiles et narcissiques ?

     

    Pas grand monde...

     

    Une considération -effrayante mais pas seulement- vient tout de suite à l'esprit de l'« anar de droite » également « petit bourgeois hédoniste et réactionnaire » que je suis, un mauvais esprit c'est certain. La démocratie, l'expression libre de son vote, c'est un droit incontestable qu'en dehors de toi et moi ami lecteur a aussi entre autres exemples :

    Lire la suite

  • Boualem Sansal et l'apathie occidentale face au fanatisme

    Imprimer Pin it!

    politique, société, télévision, 2084, Boualem Sansal, amaury watremezBoualem Sansal me rappelle des étudiants et des professeurs que j'ai rencontré à l'université de Bir-Zeit à Ramallah dans les Territoires palestiniens, ces intellectuels soucieux d'équilibre, de culture et d'ouverture. Leur parole s'est généralement perdu dans la sottise des partisans des uns ou des autre. Les pro-palestiniens considèrent que seul le Hamas résiste vraiment à Israël et sur l'autre rive l'on considère que tout palestinien est un terroriste en puissance. Enfin plus généralement, de par l'ignorance crasse sur les pays arabes, beaucoup d'européens sont incapables de simplement envisager que dans ces régions du monde il y ait une réflexion politique généralement moins superficielle que leurs slogans ronflants mais creux.

     

    Boualem Sansal est un grand écrivain algérien qui s'est maintes fois élevé contre l'intégrisme musulman dans son pays. Il a particulièrement dénoncé la collusion des militaires, des riches, et des occidentaux avec les fondamentalistes islamistes que ce soit au Maghreb ou au Proche Orient. Il pose un problème aux beaux esprits en France, aux bons apôtres. Il n'est pas possible de dire de lui qu'il « fait le jeu de le Pen » ou que sa prose est nauséabonde, ou qu'elle rappelle les fameuses z-heures les plus sombres de notre histoire. C'est, tu le sais ami lecteur, la parade habituelle pour éviter toute réflexion nuancée sur la question gravissime de la montée en puissance partout dans le monde d'un Islam de plus en plus radicalisé....

    Lire la suite

  • Impasse libertaire et islamiste

    Imprimer Pin it!

    de Fabrice Hadjaj, très pertinent
    phpESIAd7.jpg" Nous croyons à tort que les mouvements islamistes sont des mouvements pré-Lumières, qui découvriront bientôt les splendeurs du consumérisme. En vérité, ce sont des mouvements post-Lumières. Ils savent que les utopies humanistes, qui s’étaient substituées à la foi religieuse, se sont effondrées. Le relativisme libertaire et le nihilisme nous portent vers une impasse.

     

    Ce n’est plus seulement un pan de mur qui est tombé.

     

    C’est un mur porteur. En reniant ses racines chrétiennes, la France oublie la civilisation qui l’a pétrie. Et le Pouvoir est vide".

     

    image prise là

  • Éloge de Maître Dupont-Moretti

    Imprimer Pin it!

    sipa-691588-jpg_475213.JPG

    Dédié à mon copain Julien Beau de "le Petit Journal" pour qui je suis un de ces fââchiistes avançant masqués...

     

    La première fois que j'ai vu et écouté Maître Dupont-Moretti à la télévision, j'avais bien aimé son intervention, il allait contre la morale commune, la morale populacière même dirais-je pour défendre des accusés n'ayant même pas l'avantage d'être photogéniques, des anciens accusés d'Outreau, jetés en prison, soumis encore à la vindicte des médias et de ceux qui les écoutent. Ils subissaient la loi atroce de la rumeur, du ragot abject les désignant comme des pervers sexuels qu'ils n'étaient pas. Si l'on écoutait la rumeur publique, les vrais salopards seraient tous en liberté car ils savent tourner les choses à leur avantage.

     

    Et puis c'est devenu un « bon client » comme on dit sachant faire des effets de manche heureux, de moduler les émotions :

     

    Eric Dupont-Moretti a une belle voix profonde, grave, apparemment sérieuse, il sait en jouer à l'envi comme d'une contrebasse. Il me rappelle Jean-Luc Hess lorsqu'il présentait le 19h de « France Inter » il y a déjà longtemps, journal que j'écoutais surtout car il commençait juste après la « chronique de la haine ordinaire » de Desproges (c'était le bon temps, parfois c'était Patrice Bertin, dans un autre genre). Jean-Luc Hess était digne de confiance, preuve en était de sa voix mâle et assurée, un journaliste sérieux à n'en pas douter...

    Lire la suite

  • La France apeurée

    Imprimer Pin it!

    France, politique, société, peur, apeuré, hypocrisie, amaury watreme« La France a peur » a dit avec gravité et componction il y a déjà plusieurs décennies un présentateur d'informations célèbre (voir fig 1 ci-contre), en penchant un peu la tête sur le côté de manière concernée. Il était fameux entre autres pour ses valises sous les yeux, dans lesquelles c'était certain il y avait toute la misère du monde. Il évoquait le crime atroce d'un pervers ayant assassiné de sang froid un petit garçon. Quarante ans après, la France a toujours peur, de plus en plus peur, elle est même apeurée telle une vieille dame tirant ses rideaux nerveusement lorsqu'un inconnu passe dans ses fenêtres.

     

    Les français apeurés réagissent chacun selon son caractère, il y a ceux râlant mais se soumettant, ceux se soumettant directement, ceux se bouchant les yeux et les oreilles, et ceux très rares restant indifférents tant que cela ne perturbe pas -trop- la contemplation moderne de leur nombril sur internet.

     

    Le moindre frémissement de l'actualité l'effraie cette France craintive, titille sa sensiblerie et non sa capacité de réflexion, de nuances...

    Lire la suite

  • Toi aussi fais le jeu du FN

    Imprimer Pin it!

    La gauche sociétale, la gauche des beaux quartiers ne percevant les « classes dangereuses » et les minorités « issues de la diversité » que de très loin ou en vacances « Nouvelles Frontières », a trouvé la parade qu'elle estime imparable. Quiconque contredit ses sentences définitives, sa morale et sa moralisation « fait le jeu du FN ». La droite dite républicaine également en est convaincue, car chez eux aussi l'on est de progrès progressiste, et chez eux aussi, on aime bien les « classes dangereuses » surtout de loin, ou derrière les grilles au « Club Med »...

     

    politique, société, télévision, hypocrites, amaury watremezAccuser l'infâme contradicteur surtout coupable de contredire de cette accusation terrrible et définitive à leurs yeux c'est éviter toute réflexion, tout raisonnement sur des questions demandant plus que le larmoiement ou le masochisme mémoriel...

    Lire la suite

  • La bonne éducation et sa caricature

    Imprimer Pin it!

    société, BCBG, NAP, chic, éducation, amaury watremezDepuis les quelques semaines où j'habite Versailles et travaille dans le XVIème je constate que malgré tout la bonne éducation n'a pas disparu tout à fait. Elle résiste aux coups de boutoir de la médiocrité et de la vulgarité tous azimuts. J'évoque ici la vraie vulgarité qui n'est pas dans le fait de dire tel ou tel « gros » mot, la vulgarité de l'âme, la vulgarité dispensée à tire-larigots et à gros bouillons par le grand « Barnum consumériste » (TM°), vulgarité des sentiments, des désirs, des pseudo-valeurs se bornant à deux ou trois clichés « rose bonbon ».

     

    Cependant, à côté de ces familles où la transmission des valeurs, d'une éthique morale, d'un art de vivre n'est pas un vain mot l'on trouve leur caricature : des couples, des personnes mettant en pratique l'adage que le personnage de De Funès donne à son valet Blaze dans « la Folie des Grandeurs » :

    Lire la suite

  • Si peu de sourires...

    Imprimer Pin it!

    220px-JDV_park.jpgJe prends le train de banlieue pour me rendre au travail quotidiennement depuis quelques semaines. Cela m'a rappelé cette constatation d'un ami allemand il y a quelques années. Il avait ressenti une profonde tristesse chez les voyageurs, il avait ressenti un pays allant mal, ne se sentant pas bien dans ses baskets. C'était il y a plus de vingt ans déjà. Et la tristesse s'est encore plus enracinée :

     

    Celle regardant le plan du métro ou du réseau pour la énième fois comme avec passion -feinte- est toujours là, elle le relit encore et encore en attendant sa station pour éviter de regarder le voisin,

     

    Le bureaucrate en costume de garçon de café, le pantalon un peu court et les socquettes un peu trop blanches, la veste un rien étriquée, contemple toujours le plafond, ou se plonge sans le lire dans le journal gratuit distribué près des bouches de l'Hadès de la routine qu'il emprunte chaque matin,

     

    Les gamins pour dragouiller, pour séduire même maladroitement, n'essaient plus de soutenir le regard de leur petite amie, de se plonger avec délices dans ses yeux, ils ont le nez rivé à leurs écrans, leur dulcinée aussi, Quand on s'embrasse on croit bon de le faire comme une vidéo porno de « youporn » qu'à cet âge l'on connaît déjà bien....

    Lire la suite

  • Porno à mateurs

    Imprimer Pin it!

    un-extrait-de-la-video.jpgLisant ce texte abordant frontalement, face caméra, un sujet délicat, des petits malins(es) insinueront certainement que monsieur est connaisseur, qu'il parle d'expérience. Hypocrite lecteur mon semblable mon frère, tu sais aussi bien que moi que tout le monde sur le net est allé au moins une fois, pour voir, sur un site pornographique, un truc cochon. C'est dans l'ordre des choses dans le Barnum consumériste. Cela n'a rien à voir avec l'hédonisme, il n'y a rien de plus glauque que ces plaisirs pour le coup « tristes » au sens strict du terme sur écran. Ils exploitent la solitude endémique dans notre monde où ironiquement les moyens de communication n'ont jamais été aussi nombreux et aussi sophistiqués.

     

    Des penseurs, des philosophes, des éditorialistes voulant donner d'eux une image tellement moderne, tellement progressiste en font un sujet de thèse, de graves pensums doctes et ennuyeux... 

    Lire la suite

  • « Blacklist » – l'ambiguité morale en « prime time »

    Imprimer Pin it!

    Ou comment se trouver un alibi pour regarder TF1 le mercredi soir...

     

    télévision, société, blacklist, amaury watremezJ'ai toujours trouvé que les polars et romans noirs en disent beaucoup plus long que bien des pensums emmerdants comme un clair de lune à Maubeuge (entre autres choses emmerdantes). Le roman noir décrit les marges, ce que les paravents des apparences et des hypocrisies voudraient camoufler habilement. Les âmes noires décrites dans ces œuvres ne font souvent qu'appliquer un peu plus hardiment que les autres les règles en vigueur de manière plus douce dans le reste des groupes sociaux. Les imbéciles pontifiants, légions dans les médias, ne peuvent pas comprendre que cette « sous-littérature » à leurs yeux n'a pas besoin d'afficher des prétentions aussi énormes que leurs égos pour être pertinente.

     

    Les meilleurs de films dits de genre en ce moment sont bien souvent des séries télévisées. « Blacklist » n'échappe pas à la règle...

    Lire la suite

  • Le SDF et l'humaniste de réseau social

    Imprimer Pin it!

    Capture-decran-2012-12-19-a-12.jpegDepuis les quelques jours de « buzz » numérique sur le petit garçon syrien noyé sur une plage turque, les humanistes -de réseau social je tiens à le préciser- n'ont de cesse d'encourager à l'accueil des migrants, pardon des réfugiés, avec des sanglots dans les « smileys » et des larmes dans les « LOL ». Bien entendu, ce n'est pas qu'ils en prendront chez eux. Ils ne sont pas fous...

     

    Attention, ils ont tous de bonnes raisons de ne pas en loger, ils reçoivent du monde, ils ont de la famille en week-end chez eux, mais cela ne les empêche pas de moraliser tous ces méchants s'inquiétant d'un « Camps des saints » en vrai, appelant à plus de nuances et de retenue, et aussi de pudeur, et aussi un peu moins d'hypocrisie larmoyante. Ce larmoiement de Tartufes incapables de saluer leur prochain sur le seuil de leur porte, infoutus de simplement regarder leur voisin,e dans un transport en commun sans les « transports » communs...

    Lire la suite

  • Le bal des faux-culs continue

    Imprimer Pin it!

    67106572.gif

    Nous vivons en 2015 dans une société d'une dureté sans pareille dans laquelle une personne en dehors des normes est conspuée et, ou rejetée systématiquement. Le darwinisme social est une réalité concrète de tous les jours, il ne choque plus personne, tout le monde trouve cela normal à quelques exceptions. Les faibles, les éclopés, les originaux sont ignorés, méprisés, subissent l'indifférence du reste du monde. Il convient de ne pas être trop grand, trop petit, trop maigre, trop gros, trop ceci, trop cela. Intellectuellement, l'on se doit de suivre le mouvement, l'allégeance à la dictature de l'émotion, et surtout, surtout, ne pas pousser à la réflexion personnelle.

     

    Le contradicteur des certitudes sociétales modernes est automatiquement injurié et soupçonné des pires avanies, un fââchiiste c'est sûr, avoir une opinion originale, nuancée, argumentée est interdit. On se doit de pleurnicher, pour les conséquences l'on verra après, l'essentiel c'est d'abord de se donner bonne conscience, c'est d'abord de se mettre en valeur...

     

    Et pourtant, pourtant...

    Lire la suite

  • La vie pain d'épice

    Imprimer Pin it!

    « Always look on the bright side of life... » (voir plus bas)

     

    politique,société,humour,positiver,amaury watremezOn me reproche souvent d'être beaucoup trop caustique, voire sarcastique, d'être trop sévère, je ne vois pas pourquoi. Je ne trouverais aucunes circonstances atténuantes aux personnes et aux politiques. Je serais tellement négatif. Je ne puis le croire mon Dieu moi qui suis un gentil, un tendre sous des dehors bourrus. Pire encore, je me ficherais de la gueule du monde, cela je ne peux croire qu'on le pense, ce n'est pas mon genre, allons donc. Alors que positiver est tellement plus facile, plus simple, et bien plus utile que la simple lucidité.

     

    Bien sûr celle-ci implique un effort, dont un effort d'indépendance. Elle est plus fatigante. Je vais donc tenter de voir la vie en rose, d'adopter le point de vue sur l'existence d'un bonhomme en pain d'épice que je suis certainement au fond de moi. Je veux vivre la vie pain d'épice...

    Lire la suite

  • La droite qui n'ose pas être de droite

    Imprimer Pin it!

    Dans cet article de la livraison de rentrée de "Mauvaise Nouvelle" j'évoque la droite n'osant pas être de droite, ayant peur de son ombre et des arbitres des élégances politiques...

     

    A ce lien

    politique, droite, démocratie, amaury watremez

  • Le retour des pleureuses

    Imprimer Pin it!

    politique, migrants, société, hypocrisie, amaury watremezSur le net ou ailleurs, les pleureuses, fussent-elles catholiques, incroyantes, de droite ou de gauche, restent complètement ou presque indifférentes au sort des chrétiens d'Orient ou des yézidis. Ils se fichent comme l'an 40 de leur voisin expulsé de son logement, sont sourds aux cris de la femme ou des enfants battus à côté de chez eux, regardent ailleurs lorsqu'il croise un sans abri faisant la manche dans la rue fixant alors le plan du métro avec un intérêt passionné feint non sans difficultés. Ils ne se désolent pas le moins du monde pour les paysans pressurés par les réglementations débiles et ubuesques, les conséquences de la mondialisation réputée heureuse...

     

    Mais quand il s'agit de pleurnicher en chœur en relayant et partageant partout la photo d'un enfant noyé, ils se bousculent au portillon !

     

    C'est à qui aura le « statut » le plus larmoyant, le « touite » le plus émouvant, le plus « citoyen » et con-cerné, le plus culpabilisant pour les méchants fââchiistes et autres petits bourgeois hédonistes et réactionnaires réclamant un semblant de nuances dans ce déferlement de pleurnicheries d'une sottise sans nom. Toute cette guimauve donne à la fois le diabète et des nausées à sa seule évocation...

    Lire la suite

  • Jacquerie à l'ère des réseaux sociaux

    Imprimer Pin it!

    politique, agriculture, société, amaury watremez, paysansLes manifestations d'aujourd'hui à part le fait qu'elles ont gênées l'acheminement vers leurs jobs passionnants des cadres névrosés et des « hipsters » bossant dans la pub ont encore une fois montré la coupure profonde entre « pays légal », la France des nantis, et « pays réel » et la France « périphérique » pour reprendre le terme de Christophe Guilluy, géographe, le pays oublié. C'est de cette France que les agriculteurs et les éleveurs font partie, tous ceux montés sur Paris aujourd'hui pour bloquer les péages, les autoroutes et les entrées de la capitale.

     

    La plupart travaille beaucoup plus de 35 h par semaine pour gagner péniblement à peine un RSA. Bien entendu le bobo, le bourgeois pédagogue, qui se pique d'authenticité, authenticité oui mais exotique, qui veut jouer le retour aux sources à la nature s'en fout complètement de ce que le « pays réel » souffre. Lui, il trouve cela tellement génial l'Europe, la fin des frontières, la « mondialisation réputée heureuse », de pouvoir payer en euros lorsqu'il passe des vacances « citoyennes » ou « écoresponsables » à Venise, en Espagne ou ailleurs.

     

    C'est tellement géniâââl t'vois...

    Lire la suite

  • Pourquoi il est important d'emmener les enfants au cinéma

    Imprimer Pin it!

    cinema.bientot-un-remake-de-vingt-mille-lieues-sous-les-mers_2.jpg?itok=F4yNdUvrIl est très important que les parents emmènent les enfants voir les films dans une vraie salle de cinéma et non en égoïstes devant un écran de télévision, ce petit billet en est un témoignage. Ce que l'on regarde prend alors une toute autre dimension, au sens propre comme au sens figuré. L'on partage les émotions avec les autres spectateurs. Et en ressortant, si le film est bon, le petit garçon ou la petite fille aura l'impression d'être encore dans le monde de rève sur l'écran vraiment géant.

     

    Quand j'avais six ans, j'ai vu, avec ma mère et mon père, deux films m'ayant donné le goût du cinéma et le désir de retrouver sans toujours y parvenir les sentiments ressentis en ces moments :

     

    « Peter Pan » et « Vingt-Mille Lieux sous les mers »....

    Lire la suite

  • Défendre l'Occident oui mais lequel ?

    Imprimer Pin it!

    politique, société, hypocrisie, vivrensemble, histoire, occident, amaury watremezDe plus en plus souvent, sur internet, sur les réseaux dits sociaux et ailleurs, des internautes « partagent » pour disent-ils protéger un Occident pourtant spirituellement et intellectuellement moribond :

     

    Des vidéos « d'incivilités » selon le terme hypocrite, ou d'horreurs commises par « Daesh » relayant dans les deux cas précisément ce que les tarés fanatiques veulent qu'ils relayent afin d'amener le monde au fameux « choc des civilisations »,

     

    Des articles vengeurs se trompant de cible, oubliant que les politiques ne sont plus que des exécutants de la mondialisation,

     

    Des photos pour se scandaliser d'attaques subies par l'Occident et les occidentaux. Il s'arrêtent là, n'en font pas plus. Ils ne sont pas complètement fous....

    Lire la suite