Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'Islam soluble dans le consumérisme

Imprimer Pin it!

Avertissement : Ce texte est parsemé ça et là de quelques bribes d'ironie qu'en bon petit bourgeois hédoniste et réactionnaire je pratique souvent...

 

politique,société,état islamique,fanatiques,économie,amaury watremezNos sociétés hyper-consuméristes souffrent encore d'un handicap très lourd aux yeux de leurs véritables maîtres qui sont les décideurs du « tout économique » : la liberté d'expression en général et dans le domaine politique en particulier. Certes, les citoyens-consommateurs l'utilisent très modérément voire même s'en méfient, mais il reste toujours quelques irréductibles, quelques « cailloux dans la chaussure » qui empêchent le système d'avoir une dynamique totalement efficiente, à savoir que les vrais décideurs gagnent encore plus d'argent.

 

Ces décideurs adorent par contre la philosophie du capitalisme d'état chinois, contrôlé par le Parti Communiste. Là-bas un salarié est payé une poignée de riz, et il travaille plus de quatre-vingt heures par semaine au son de musiques douces et lénifiantes ce qui adoucit sans doute son sort ? La liberté d'association n'existant pas non plus dans ce pays, il ne pourra pas se défendre, risquant de toutes façons une balle dans la nuque s'il s'y risque, balle facturée ensuite à la famille du malheureux exécuté car il n'y a pas de petites économies...

...Les mêmes véritables maîtres de ce bas monde aiment bien également les monarchies pétrolières gouvernés par la chariah la plus rigoriste. L'Arabie Saoudite et le Qatar ne sont rien d'autres que des Etats Islamiques ayant réussis. Les salariés dans ces contrées sont dominés par l'obscurantisme le plus violent, le plus stupide, le plus abject, mais cela ne les empêche pas de rêver dans les larges allées des temples modernes, à savoir les hyper-marchés géants. On ne compte pas les « shopping center » ultra-modernes dans ces régions.

 

L'obscurantisme, la destruction de la culture, l'oppression des plus faibles et des pauvres, le rejet de tout ce qui dans l'histoire contredit le pouvoir des théocraties, les pouvoirs religieux, permettent de consolider leur allégeance à l'hyper-consumérisme sans aucun frein.

 

Et cela n'empêche surtout pas de faire des affaires, y compris avec les tarés fanatiques de « Daesh », l'argent n'a pas d'odeur...

 

Ceux-ci financent le terrorisme et la guerre sur le terrain au Moyen Orient par la vente du pétrole des puits irakiens qu'ils contrôlent déjà. Et à qui le vendent-ils ? Sinon à nos pays occidentaux. Il faut bien que le gros lard consumériste, au cœur et au foie engorgés par la mauvaise graisse, continue de rouler dans son 4X4 dernier modèle le confortant dans une illusion de dignité. C'est cela qui paye la communication sophistiquée des islamistes sur le net, les clips lèchés comme des « blockbusters » américains, répandant la haine envers les « Goldstein » du jour (ici ami djeuns ou inculte je fais référence à « 1984 » d'Orwell). Ces « Goldstein » sont souvent les israéliens ou les juifs dans leur globalité.

 

Ce « business » explique indubitablement l'apathie des pays dits développés face aux conquêtes de « Daesh ».

 

En France, nos gouvernants, de simples exécutants le rappellerais-je, ne font en quelque sorte qu'appliquer par la politique communautariste menée depuis des décennies cette vieille idée maurrassienne voulant que la religion est l'instrument idéal de cadrage des peuples, les empêchant de se laisser aller à d'illusoires rèves de liberté ou que sais-je de pire encore ? User de leur capacité de réflexion ? Penser par eux-mêmes ? L'Islam, auquel de plus en plus de français « souchiens » se convertissent dans les « quartiers », aurait un avantage : faire des économies sur l'education, l'enseignement, la culture, les aides sociales. Et de plus, ce serait un instrument de contrôle social parfait.

 

D'où cette apathie apparement étrange envers les revendications communautaires...

 

Et c'est ainsi qu'Allah est grand et que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possible...

 

Sic Transit Glorian Mundi, Amen

 

 

Amaury - Grandgil

Commentaires