Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Richard Corben roi de la « Pop culture »

    Imprimer Pin it!

    bande dessinée, littérature, société, politique, Richard Corben, métal hurlant, amaury watremez

    A propos de la réédition des bandes dessinées de Richard Corben chez "Dark Horse comics" dans la collection "Delirium"

     

    La « Pop culture » est à la mode mais au fond la plupart ne la connaisse absolument pas :

     

    Son contenu souvent surprenant, toujours un rien transgressif (dans le sens de la transgression des idées reçues), ses références aux classiques de la littérature, etc...

     

    Il est également de bon ton de parler de « culte » à son sujet en oubliant le sens premier de ce mot. En effet, une œuvre « culte » était au départ peu connue, n'avait que peu de succès mais finit par acquérir un public d’aficionados au fur et à mesure des années, ainsi « Blade Runner », un « bide » retentissant au moment de sa sortie et dorénavant une œuvre reconnue.

     

    Richard Corben est un des rois de la « Pop culture », le concernant on devrait d'ailleurs plutôt parler de « Pulp culture ».

     

    page empruntée au blog "humano"

    Lire la suite

  • Esprit (du 11 Janvier) es-tu là ?

    Imprimer Pin it!

    politique,esprit du 11 janvier,société,amaury watremez,spiritismeOserais-je te dire ami lecteur que cet article est dans la veine de celui-là, « les habits neufs du président Hollande (et de sa cour) »,précédemment paru sur ce blog ?

     

    Hier, avec quelques amis de progrès, nous nous sommes réunis pour une séance de spiritisme politique. Étaient présents des professeurs en retraite, deux éditorialistes dont une du « Huffington Post », une animatrice culturelle de la MJC saint Pierre Bourdieu de Garges les Gonesses, un « slameur » « issu de la diversité »(TM°) et un prêtre très sympathique ancien « compagnon de route » d'Alain Krivine ainsi qu'un dessinateurde presse belge et chauve. Après avoir dégusté des canapés« végétariens » et bu du vin vraiment « bio »,nous nous sommes installés autour d'un guéridon en bois de teck issu du commerce « équitable » comme il convient.

     

    Nous étions là pour invoquer le dorénavant très fameux « esprit du 11 Janvier »(TM°).

    Lire la suite

  • Le confort de la connerie

    Imprimer Pin it!

    société, connerie, politique, hypocrisie, amaury watremez« Parlons net » pour reprendre l'expression de l'Alceste de Molière...

     

    A la suite de ce texte il y en aura pour dire : il est méchant, il est amer, il est aigri. C'est un cynique, un méchant (en plus d'être un petit bourgeois réactionnaire et hédoniste). Pour les moins cérébralement embrumés je serai un sophiste, un cynique adorant se moquer des certitudes et du confort intellectuel, un emmerdeur, un empêcheur de bêtifier en rond.

     

    L'individu un peu plus sensible, un peu plus lucide, souffrira plus que les autres. Desproges le disait déjà dans ses « Chroniques de la Haine ordinaire » :

     

    « L’intelligence, c’est le seul outil qui permet à l’homme de mesurer l’étendue de son malheur. »

    Lire la suite

  • Les « cathos » et le pognon

    Imprimer Pin it!

    18854188.jpgDans le livre saint des catholiques en particulier, et des chrétiens en général, le Christ le dit pourtant, on ne peut servir à la fois Dieu et l'argent (Mathieu 6 :24). C'est incompatible. Et pourtant ! C'est en constatant le comportement de certains croyants que j'ai eu envie d'écrire ce petit texte inspiré aussi par la « correction fraternelle ». Il y a la charité, les petits oiseaux, les saints aux joues roses et aux visages de vitraux et puis il y a ceux distribuant les « droites évangéliques ». Dieu pardonne à ceux-là, il « vomit les tièdes »...

     

    Et après ce petit billet je sais bien ce que d'aucuns pourront penser ou dire :

     

    « Finalement il est bien de gauche voire marxisant ! Pour qui se prend-il ?

     

    Il veut donc que les catholiques vivent dans des grottes et régressent ? Ils ont bien le droit de profiter des bienfaits matériels -et matérialistes- de l'époque !

     

    C'est un pharisien c'est sûr ! ».

     

    image allociné (Bourvil dans "Un drôle de paroissien" de Mocky)

    Lire la suite

  • Comment les bourgeois pédagogues parlent-ils de l'Islam ?

    Imprimer Pin it!

    chiite-taqiya1.jpgAvant toute injure envers l'auteur de ce billet, à savoir mon aimable personne, je rappelle mon dégoût de l'islamophobie déjà manifesté ici.

     

    Évoquer les persécutions bien réelles des chrétiens orientaux, comme Léa Salamé chez Ruquier (voir lien) affirmant non sans courage face à une assistance s'en fichant apparemment complètement :

     

    « Je suis copte »,

     

    Ou décrire la montée de l'islamisme radical dans les mosquées en France (cf lien vers cet article du Figaro) entraîne aussitôt deux sortes de réactions de la part des « bourgeois pédagogues » :

     

    Ils invoquent derechef le fameux « padamalgam » (TM°) ou le risque de stigmatisation des musulmans modérés (entraînant le risque de retour des fameuses et tellement galvaudées « z-heures les plus sombres de notre histoire » (TM°).

     

    illustration prise ici

    Lire la suite

  • Le choc des incultures

    Imprimer Pin it!

    politique, société, éducation, école, françois-xavier bellamy, amaury watremezA propos « Les déshérités : Ou l'urgence de transmettre » de François-Xavier Bellamy aux éditions Plon (voir le livre à ce lien amazon, le site dédié à l'ouvrage : rencontres avec l'auteur, « signatures » ; sa page sur le site de l'éditeur).

     

    Jeune enseignant de philosophie d'abord enthousiaste effectuant sa première rentrée, François-Xavier Bellamy se fait reprocher de la bouche d'un inspecteur venu le visiter de vouloir transmettre un savoir à ses élèves et des méthodes de réflexion ou d'argumentation. Il le lui dit clairement :

     

    « Vous n'avez rien à transmettre » .

     

    Et pourtant le nouveau professeur constate le besoin impérieux des élèves de recevoir une culture, des valeurs morales, leur soif d'apprendre malgré leur paresse chronique induite par une éducation ne leur ayant fixé aucune valeur. Nouveaux « déshérités » livrés à eux-mêmes, ces jeunes sans aucuns repères comprennent inconsciemment de quelles carences graves ils souffrent. Ils sont en général extrêmement jaloux de ceux ayant eu la chance insigne d'avoir été éduqués au Beau ou au Savoir.

    Lire la suite

  • J'aimerai toujours Paris envers et contre vous

    Imprimer Pin it!

    Ami lecteur tu le sais, sur ce blog , on parle souvent de Paris...

     

    paris1.JPG

    Tu sais combien j'aime cette ville passionnément...

     

    Voir à ce lien

     

    Bien souvent un politique ose encore refaire le coup de Paris contre la province comme si depuis Restif de la Bretonne ou Tallemant des Réaux rien n'avait changé dans la perception de la « ville-lumière ». Un parisien même s'il vit des décennies « en exil » restera le « parisien » chargé des pires défauts. Cela n'empêchera d'essayer de le rouler en le faisant payer des produits locaux deux fois leur valeur.

     

    Et la capitale reste la ville corruptrice...

    Lire la suite

  • Le débraillé des corps et des esprits

    Imprimer Pin it!

    politique, société, élégance, amaury watremez, débrailléLe débraillé est à la mode :

     

    celui des apparences,

     

    celui des corps

     

    celui du langage

     

    et celui des idées.

     

    Le débraillé des apparences est confondu, consciemment ou pas, avec le naturel des attitudes ou la simplicité de comportement de celui s'en réclamant.

     

    Le critiquer ou le remettre en cause est un signe de prétention ou de vanité insupportables. Se dépoitrailler les beaux jours arrivés passe pour un refus des convenances dites « bourgeoises ». Les filles se sentent déjà vedettes en toc de la téléréalité et les garçons aussi virils que des modèles pour catalogues de coupes de cheveux.

    Lire la suite

  • Une grande manif contre le travail le dimanche

    Imprimer Pin it!

    Où l'on pardonnera à l'auteur de reparler de son obsession du consumérisme et de ses ravages...

    politique, macro, super fayot, société, dimanche, Christiannisme, amaury watremez

    Ce n'est pas le premier article sur ce blog contre le travail du dimanche. Voir à ce lien.

     

    Je vais être tout à fait honnête, ce billet m'a été inspiré par cette « brève » de « Causeur.fr » et par un mail de Marie-Noèlle Lienemann me suggérant de garder les « yeux ouverts » sur les conséquences de la Loi Macron après m'avoir remercié du billet en lien ci-dessus.

     

    image : lefigaro.fr

    Lire la suite

  • L'indispensable examen de conscience des occidentaux pour les chrétiens d'Orient

    Imprimer Pin it!

    politique, société, christianisme, chrétiens orientaux, amaury watremez, persécutionsVingt-un coptes ont été assassinés par les criminels de l’État islamique.

     

    Ce n'est pas le premier article sur ce blog au sujet des chrétiens d'Orient. Un tag entier leur est consacré.

     

    On ne devrait pas se laisser aller à la colère mais cet article est l'expression de celle que je ressens. Je n'ai même pas envie de dire : « Je vous l'avais bien dit », ou « Je vous avais averti », comme d'autres. Maintenant, pourtant, nous y sommes...

     

    Nous sommes en guerre.

     

    Et les chrétiens arabophones vivant en Terre d'Islam souffrent encore plus. Ceux n'ayant pu émigrer, les plus pauvres, sont impitoyablement traités, les femmes sont traitées en objets sexuels, les enfants soient embrigadés soient violentés. Ces croyants dans le Christ très divers, toujours de leur identité irakienne, syrienne, jordanienne, palestinienne, égyptienne, libanaise sont devenus « persona non grata » dans leurs propres patries.

     

    Image : metronews.fr

     

    Depuis des années, l'Oeuvre d'Orient ou l'Aide à l’Église en détresse rompent le silence, essaient de faire quelque chose mais que dit-on dans toutes les paroisses ou presque :

    Lire la suite

  • L'arnaque des sites littéraires sur internet

    Imprimer Pin it!

    littérature, société, politique, amaury watremezAmi lecteur, j'ai une grande nostalgie d'un site littéraire hélas disparu depuis 2008, zazieweb.fr. La créatrice de cette tentative unique de médiation littéraire, Isabelle Aveline, avait un vrai point de vue sur les Lettres, impulsait une grande ouverture d'esprit. Elle avait su maintenir sa création à l'écart des sirènes commerciales. Elle avait créé le « Prix de la petite édition », afin de montrer la diversité éditoriale en France. Elle était aidée par des subventions retirées par la Région Rhône Alpes pour des raisons obscures il y a maintenant sept ans.

     

    Il existe encore sur internet beaucoup de sites prétendument spécialisés dans les critiques de livres, chacun avec ses spécificités apparemment marquées mais l'on est très loin de la liberté et de l'intelligence de zazieweb :

     

    Il y a...

    Lire la suite

  • Les hantises de Truman Capote

    Imprimer Pin it!

    « Les domaines hantés » Truman Capote – Gallimard « l'Imaginaire »

     

    littérature, société, Truman capote, amaury watremezCe texte fait suite à ceux-là sur ses nouvelles et l'adaptation au cinéma de « Petit déjeuner chez Tiffany » et celui-ci sur sa correspondance

     

    Lorsque j'aime bien un auteur, je veux tout lire de lui. Truman Capote, « Ké-po-ti » ainsi que ce nom se prononce, est de ceux là. Il a été cantonné très longtemps au rôle d'une sorte de Jacques Chazot américain, « l'homo » mondain « de service » cancanier impénitent et amusant pour ses anecdotes guillerettes. Il a sciemment cultivé ce côté superficiel, très léger. Et ce que les imbéciles prennent pour de la futilité est juste une façon d'échapper, au moins quelques instants, à la pesanteur de la sottise tellement prégnante si l'on y est un peu trop sensible.

    Lire la suite

  • Quand les femmes disent non … l'Affaire du Carlton par les victimes

    Imprimer Pin it!

    politique, société, DSK, sexe, prostitution, hypocrisie, amaury watremezLes propos des femmes témoignant à Lille contre Strauss-Kahn m'ont remis en mémoire ces nombreux visages de jeunes filles malheureuses. Elles subissaient la violence des petits mâles sans cervelle les entourant, au nom de ceci ou de cela, toujours par sottise. Leurs bourreaux quotidiens étaient appréciés comme des séducteurs, des "tombeurs", des vrais hommes. Ils étaient des requins insatiables aux multiples rémoras les suivant dans leur sillage...

     

    Je les considérais non sans dégoût entourer d'un bras de propriétaire plus que d'amant leur petite amie devenue leur chose...

     

    illustrations : dessins de Boucq sur lemonde.fr, "Jade" et "Mounia" au procès, Mounia témoignant

    Lire la suite

  • La putain et le grand argentier déchu – fable moderne ? L'Affaire du Carlton, la politique et les médias

    Imprimer Pin it!

    boucq1.jpgRichard Malka, un des avocats de DSK, ose parler concernant son client d'« acharnement » de la justice, un acharnement fondée à l'entendre sur une perception réactionnaire de la morale. Rappelons une « coïncidence » à première vue étrange en passant, mais pas si étonnante au fond :

     

    Étonnamment, Maître Malka défend aussi « Charlie Hebdo » depuis plusieurs années. Et autre coïncidence troublante, notée par Denis Robert dans une interview hier, maître Malka est aussi le conseil juridique de la société « Clearstream ».

     

    Alors certes, monsieur Strauss-Kahn n'est pas le seul politique à faire preuve d'une sexualité déviante, et pas le pire. D'autres sont des pédophiles criminels et avérés laissés en liberté en toute impunité grâce à leur entregent, leur portefeuille bien garni et la « solidarité » sans failles des oligarques entre eux.

     

    Excellentes illustrations de Boucq sur le monde.fr

    Lire la suite

  • Houellebecq est-il un écrivain intéressant ?

    Imprimer Pin it!

    houe1.jpgCet article est dans le prolongement de celui-là, « le scandale bien rôdé autour de Houellebecq ». Finalement, s'il y a eu beaucoup de fantasmes autour de « Soumission » il ne fut jamais vraiment question de littérature...

     

    Ces dernières semaines, à cause du tapage médiatique, en partie par lui orchestré, autour de Houellebecq, j'ai eu envie de le relire pour voir ce qu'il en était réellement et de son écriture et de ses idées romanesques, voir « ce qu'il avait dans le ventre » en somme. Car Houellebecq, cela a été oublié, est d'abord un écrivain, et pas un pamphlétaire ou encore un de ces ôteurs engagés dont les œuvres sont plus des tribunes politiques sans intérêt autre que de satisfaire leur vanité et non des créations littéraires.

     

    image : allociné.fr

    Lire la suite

  • Une société de complexés

    Imprimer Pin it!

    politique,société,consommateurJe me suis souvenu il y a peu de la constatation effectuée il y a déjà une vingtaine d'années par un allemand de mes amis, vivant alors comme moi à Paris. Il trouvait l'attitude des français, dans le métro, dans la rue, morose, étrangement lasse, tellement mal dans leur peau contrairement à ses compatriotes et des habitants d'autres pays...

     

    image prise sur ce site

    Lire la suite

  • Le blog fait peau neuve

    Imprimer Pin it!

    ravalement.jpgPour plus de clarté de lecture et pour se renouveler le blog change et offre de nouvelles fonctionnalités...

    Lire la suite

  • Confusions messianiques

    Imprimer Pin it!

    politique, société, israèl, palestine, mauvaise nouvelle, amaury watremezCet article répond à celui de Gédéon Pastoureau dans « Mauvaise Nouvelle », à ce lien, site auquel je participe également pour quelques « anti-critiques » littéraires grâce à l'indulgence de Maximilien Friche son créateur.

     

    J'ai lu ce texte dimanche soir, il m'a irrité énormément, je me suis néanmoins donné deux jours pour y répondre plus posément. Tout d'abord, l'auteur du texte incriminé a une vision très étriquée d’Israël, il semble méconnaître la diversité de ses communautés :

     

    Les douze tribus traditionnelles plus la tribu « éthiopienne » perdue,

     

    les quatorze communautés juives israéliennes, ceux qui célèbrent en yiddish, ceux qui refusent de parler hébreu, les russophones, les laïcs, ceux rejetant les rites casher, les plus libéraux élisant des femmes rabbins, ceux refusant de se mêler aux autres, etc...

     

    Il ignore visiblement également les actes généreux envers les palestiniens par des juifs émigrés là-bas soucieux de justice :

     

    La grève des dockers de Haïfa en 1926 en solidarité de leurs collègues arabes, les premiers « kibbutzim » partageant techniques et fruit de leur labeur avec les villages alentours en Galilée, toujours dans le respect des habitants originels.

     

    Un chrétien, s'il lit l’Évangile régulièrement, s'il l'écoute à la messe chaque dimanche, se fait sa propre image de la Terre Sainte, une image rêvée, idéalisée, embellie, c'est tout à fait normal et humain. Il a l'impression avant d'y arriver de tout connaître déjà de cette région du monde. Et il lui semble quand il l'évoque tout en comprendre sans y avoir mis jamais les pieds. Et même si d'aventure il y met les pieds, ne fût-ce que deux jours, ce qu'il voit ou ce qu'il croit voir le confirmera dans ses certitudes.

     

    Il oublie le plus souvent l'histoire turbulente des peuples y ayant vécu depuis l'entrée d'Abraham en cette Terre Promise. Il oublie aussi l'empreinte profonde en résultant :

     

    Il est alors pris entre deux solutions :

     

    Accepter la réalité concrète,

     

    Aller à la rencontre de tous les peuples de Palestine et d'Israël,

     

    OU

     

    Nier le Réel, et essayer de faire absolument coller son point de vue même erroné, voire ses fantasmes, sur la réalité pourtant tangible sous ses yeux. Pour la plupart d'entre eux, les lieux saints deviennent un parc d'attractions biblique, un « parc à thèmes » religieux. Ils nient alors la réalité humaine autour, se voilant la face, refusant de la prendre en considération.

     

    Selon eux l'état d'Israël fondé en 1948 sur les bases du « Foyer National Juif » de 1916 est la reconstruction tardive du Royaume hébreu de l'Ancien Testament. Le fondateur du sionisme, Theodor Herzl, s'en retournerait dans sa tombe. Le sionisme est d'abord et avant tout un nationalisme, la dernière émanation du « Printemps des peuples » de 1848. Le judaïsme a essentiellement ici un rôle de prétexte car c'est un mouvement essentiellement laïc.

     

    Pour les juifs les plus religieux, la recréation israélienne par les hommes en 1948 est un blasphème. C'est pour eux le rôle du Messie dont ils sont encore dans l'attente.

     

    jerusalem-trois-lieux-cultes-a-visiter-400-17419.jpgEt bien entendu, sur cette réinvention d'Israël j'aurais pu citer Shlomo Sand ou encore Zev Sternhell, deux historiens israéliens de confession juive ayant largement écrit sur le dévoiement du sionisme.

     

    Lors de mon séjour à Jérusalem je croisais déjà nombre de chrétiens tels Gédéon, persuadés du rôle messianique de l'état d’Israël et de l'absolue nécessité de soutenir ce pays coûte que coûte, ceci devant hâter selon eux le retour du Christ sur terre pour les derniers jours.

     

    Personnellement, je suis toujours extrêmement dubitatif face à ces croyants tellement impatients de voir la Fin du Monde, surtout car étant persuadés de faire partie des « Justes » sauvés lors de l'Apocalypse. Cette croyance est née dans les milieux pentecôtistes, presbytériens, évangéliques américains, les plus riches parmi eux finançant les colons juifs dans les Territoires Palestiniens. Elle a essaimé dans les groupes charismatiques à compter des années 70.

     

    Ainsi la « Communauté des Béatitudes » sise à Bethléem...

     

    Loin de moi l'idée de critiquer l'aide apportée par cette communauté chrétienne en France à des jeunes en quête de Dieu, MAIS à Bethléem, de par leur certitude du rôle messianique du peuple israélien, ses adeptes finissaient par cautionner les pires iniquités car commises au nom d'« Eretz Israel ».

     

    Ils allaient par exemple prier à la pseudo « Tombe de Rachel » sans se poser plus de questions alors que l'authenticité de ce lieu est fortement sujette à caution. Ils fermaient les yeux pudiquement sur la « création » de nouveaux « quartiers » à Jérusalem après expulsion des précédents habitants palestiniens musulmans et,ou chrétiens.

     

    Ainsi la communauté des Sœurs de Sion à Jérusalem non loin de « la Porte des lions » ou « Porte Saint Étienne »...

     

    Ces religieuses au demeurant sympathiques comme personnes refusaient catégoriquement d'entendre parler de Palestine et des palestiniens. Accueillant de nombreux groupes de pèlerins, elles avaient une audience importante et donc une capacité à influencer durablement les points de vue. Elles avaient pourtant à leur porte les conséquences les plus criantes de la politique de colonisation israélienne : des familles à la rue,

     

    ou s'entassant sur trois générations dans vingt mètres carrés,

     

    des brimades quotidiennes vécues par tous les salariés allant travailler côté occidental,

     

    des humiliations imposées aux habitant palestiniens du quartier tel ce vieil homme de 78 ans, figure connue et aimée du quartier, pacifique, mis en joue par un soldat israélien car ayant « grillé » un feu rouge. Il fut ensuite forcé de se mettre à genoux les deux mains sur la tête...

     

    de cette vielle femme transportant un ballot d'herbes aromatiques obligée de se coucher à terre par un autre de ces matamores courageux mais pas téméraires à l'entrée du « Mur des Lamentations » sous mes yeux. Elle voulait juste prendre un passage plus rapide étant déjà âgée...

     

    ETC.

     

    ETC.

     

    Et je pourrais aussi raconter ces cultures vivrières, vignes, tomates, oliviers nourrissant de nombreuses familles rasées du jour au lendemain à côté de la colonie de « Newe Daniel », proche de la « tombe de Rachel », dans le but de construire une route privée pour les seuls colons ceux-ci ne voulant pas emprunter les mêmes voies que les palestiniens.

     

    A ces chrétiens soutiens d'un Israël messianique, j'aimerais mettre leur nez fin juste au-dessus du trou des seules et uniques toilettes prévues pour les 3000 palestiniens passant chaque jour par le passage d'Erez pour sortir de Gaza et y rentrer selon le bon vouloir des gardes aux douanes.

     

    Ce n'est pas seulement par amour de cet état que Gédéon Pastoureau soutient ces idées, il va encore plus loin. Pour lui « l'élection » des anciens hébreux devraient rappeler aux français l'élection de la France au rang de Fille aînée de l’Église. Il rajoute à cela une énormité en parlant de la « judéité » de Jeanne d'Arc.

     

    Et l'oubli principal et le plus grave de cet auteur est celui de l'Incarnation du Christ justement dans notre humanité. Ce n'est pas pour rien, cela a une signification bien loin de tous les fatras intellectualisant en arrivant à justifier l'injustifiable pour prouver une thèse fumeuse. C'est d'ailleurs le plus beau en Terre Sainte pour un croyant, ces êtres humains, en particulier ces chrétiens des origines, nos prédécesseurs à la suite du Christ rejeté par les pharisiens et leurs cohortes de fidèles.

     

    Ce genre d'auteurs de grands discours et belles phrases me rappelle aussi de cet évêque auxiliaire parisien se lançant dans un panégyrique délirant du messianisme d’Israël dans la basilique Sainte Anne n'ayant pas UN mot pour les paroissiens grecs catholiques présents ce jour là après avoir bravé les check-points à la sortie de Ramallah...

     

    Le Christ vrai Dieu et vrai Homme, que dirait-il de ce manque absolu d'empathie et d'humanité ?

     

    Amaury Watremez

     

     

    Source des liens :

     

    Comme sources principales de l'article j'ai choisi à dessein Wikipédia, ceci afin de démontrer la facilité de contradiction de la thèse d'un Israël « messie collectif ».

     

    Mauvaise Nouvelle

     

    Wikipédia.fr

     

    Site de la Paix Maintenant

     

    Géopolis

     

    Site des Sœurs de Sion

     

    Illustrations prises ici

     

    Ci-dessous présentation de mon « Journal de Jérusalem

  • Jean-Marie le Guen est-il un clown sinistre ? - Billet de -mauvaise- humeur écrit sur un coin de nappe

    Imprimer Pin it!

    Cet article fait suite à celui-là sur les tendres moutons catholiques

     

    Sur la photo (tirée de le Lab Europe 1) on voit toute la motivation politique de Jean-Marie

     

    politique, société, catholiques, le guern, France, hypocrites, frangins

    Jean-Marie le Guen, secrétaire d’État chargé des relations avec le Parlement, un sous-ministre ayant sans doute besoin de faire parler de lui, a comparé la « Manif pour tous » avec les islamistes assassins des dessinateurs de « Charlie » dans une émission de BFM-TV hier soir, un de ces shows « d'infotainement » réputés sans concession ; mais ce n'est que de réputation.

    Lire la suite