Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Skyrock" : radio djeuns et gros sous en péril

Imprimer Pin it!

Sur Agoravox aussi

Le pédégé « historique » de « Skyrock », Pierre Bellanger, se verra certainement supplanté par Marc Laufer pour l'actionnaire principal de cette station de radio, « Axa Assurances ». Comme il ne craint pas le ridicule, et pour garder et son poste, et son salaire mirobolant, il en appelle maintenant 2993262141_1_3_Sh0OobkQ.jpgà la France du multicul' et de la tolérance « black blanc beur » pour y arriver, le tout je pense sincèrement, ce qui est le pire.

Il nous promet un gigantesque concert "de génération", c'est du sérieux...

Il en appelle à la France des « djeuns » et des banlieues dortoirs où il fait bon vivre en fait grâce aux « cultures urbaines », vocable assez pompeux pour désigner ce qu'aime bien les jeunes, ceci pour ne pas les culpabiliser d'aimer de la m..e, et surtout de ne plus avoir vraiment d'identité commune, qu'ils soient français de la première, deuxième, ou énième génération.

Il ne faut pas quand même pas exagérer, « Skyrock » ce n'est pas « Carbone 14 » (j'explique à ce lien car je parle « d'un temps que les moins de vingt ans etc... ») ou « Radio Pirate » (il y eut ce film assez consensuel dessus) ni même « Radio 7 ».

C'est une chaîne commerciale qui engrange beaucoup de profit en misant sur la démagogie, le rap, le « r'n'b » le plus dégoulinant de bons sentiments multicul' aussi, le coaching « sexo » pour les ados, avec une caution médicale, comme sur « Fun » aux « grandes » heures de « Doc » et « Difool » et j'en passe (les animateurs vulgaires et caressant bien le jeune consommateur dans le sens du poil tout en prétendant l'aider à l'émanciper alors qu'ils ne font que le pousser à se rajouter un ou deux boulets en plus aux pieds).

blague-r-n-b-beyonce-mange-des-nems.jpegC'est encore et toujours une question de gros sous pour laquelle les uns et les autres n'hésitent pas à manipuler les jeunes, qui sont tellement malléables, il faut dire. Attention, je ne fais pas dans le refrain vieux con, les jeunes des années 20 l'étaient tout autant, tout comme ceux des années 60 ou ceux de ma génération.

Ce qui a changé par contre est que le jeune (15-25 ans pour les statisticiens et les publicitaires) est devenu une cible prioritaire de la société de consommation et une source de profits juteux et ce de plus en plus tôt.

Sur « Skyrock », comme sur d'autres radios « djeuns » on serine à l'auditeur adolescent que c'est bien d'écouter SA musique sur SON dernier modèle de « smartphone », qui est drôlement cool, que c'est quasiment rebelle de changer de baladeur MP3 tous les trois mois pour emmerder les adultes avec Beyoncé ou Lady Gaga dans les transports en commun ou dans la rue, alors que c'est juste pénible.

On lui affirme aussi qu'il a raison de trouver séduisantes et drôlement sympathiques des filles vulgaires décolorées ou non habillées comme des "professionnelles" confirmées que leur titre de gloire soit d'avoir participé à une quelconque niaiserie téléréelle ou d'avoir poussé la chansonnette sur un ou deux CD.

Sur « Skyrock » comme ailleurs, on ringardise celui ou ceux qui vont contre les vrais conformismes justement, ceux qui laissent croire aux bêtes de somme perdues dans le troupeau qu'elles choisissent elles-mêmes ce qu'elles écoutent, ce qu'elles se mettent sur le dos ou ce qu'elles mangent etc....

Certes, sur Skyrock, il y eut aussi Maurice sur Skyrock (voir ici ce qu'il dit sur les banlieues d'ailleurs, qui est assez juste) qui donna un temps l'illusion qu'il pouvait y avoir une sorte d'équivalent de Howard Stern en France.

Il eut du succès, car bizarrement, pour la plupart des adolescents qui sont pourtant on ne peut plus normatif et conformiste, ce qui est certes normal à leur âge, il y a un grand plaisir à écouter un type qui se moque de leur mode de vie, descend en flammes ce qu'ils aiment et passe son temps à les insulter copieusement.

C'est facile à comprendre, c'est comme pour les adultes, le conformiste c'est bien sûr toujours le voisin.

Howard Stern, avec des émissions comme « Jackass » qui ont poussé le « trash » jusqu'à son extrême limite ce qui l'a au fond banalisé a fini par ronronner et toutes les célébrités ont fini par se presser aux portes du studio où il enregistre son show qui a sombré dans la routine, la routine des starlettes pornos qui montrent leurs seins rechapés et des actrices qui parlent crûment de leurs problèmes de cul, sans pour autant que cela remette en question une seconde le spectacle ininterrompu dans lequel nous vivons depuis bien tôt une bonne soixantaine d'années.

Et je me souviens quant à moi des émissions de Desproges dans les années 80, autrement plus corrosives et mieux écrites aussi...


Les inconnus - y en a marre du rap par maroccos

Commentaires