Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mes Terres Saintes - Le Blog d'Amaury Watremez

  • La « stigmatisation » du célibataire

    Imprimer Pin it!

    alone-couverture-facebook-620x180-1.jpgJe précise que le jugement d'autrui, surtout péremptoire et moralisateur, m'importe autant que la couleur des chaussettes de Hollande dans les années 80. Il n'a rien à voir avec ce petit billet taquin. Il m'inciterait même à rajouter des grosses caisses et des cuivres, dont un tuba, à mon orchestre. Cela dit, cela ne m'empêchera pas de dire malgré tout clairement ce que je pense sur un sujet me touchant personnellement.

     

    Les différences entre le célibataire et la célibataire sont très importantes, bien que l'un et l'autre subissent, malgré leurs protestations et leur déni virulents cette situation....

     

    Avec une célibataire, la société, le groupe ont tendance à être beaucoup plus indulgents...

    Lire la suite

  • Les « cathos » « padamalgam »

    Imprimer Pin it!

    Dédié à Koztoujours et Maître Eolas, et quelques autres...

     

    A propos de l'invitation de Marion Maréchal-Le Pen par Monseigneur Rey et après avoir été viré du "mur" "fessebouc" par un blogueur catholique pour qui je fais partie de ces méchants fâââchiistes masqués...

    la-deputee-fn-du-vaucluse-marion-marechal-le-pen-a-l-assemblee-nationale-le-12-novembre-2014_5152777.jpg

     

    Il y a quelques années je pensais que faire un « grand écart » entre ses convictions et ses amitiés était toujours possible. Je n'osais pas m'affirmer voulant m'intégrer sans heurts à la société dans laquelle je vivais et vis encore. Je croyais qu'avoir des amis supposait ses renoncements. Et puis je me suis aperçu que si moi je ne faisais pas la différence avec des amis de gauche, ou ne croyant pas en Dieu, eux la font, posent une frontière, un butoir, ne reculent pas devant un raccourci, un procès d'intention ou un jugement péremptoire.

     

    Un soir j'entendis quelqu'un incidemment dire de moi :

     

    « Il est étonnant que dans ce « milieu » (comprendre milieu petit bourgeois réac), Amaury ait réussi à s'ouvrir à la culture ». J'avais trouvé cela assez ironique car c'était justement gràce à mon milieu supposé inculte et rétif à l'ouverture d'esprit que je m'étais ouvert entre autres à la Littérature et en particulier aux auteurs « interdits » par la bienséance idéologique en vogue depuis déjà quelques décennies. Non pas d'ailleurs de par leur opinions mais simplement car ils écrivaient bien...

    Lire la suite

  • Quel enfant !

    Imprimer Pin it!

    Quel enfant !

     

    WhileWereYoung_05--672x359.jpgBien souvent on a dit de moi que j'étais, encore maintenant à 46 ans passés, un enfant, un grand gosse, très vieux très tôt d'un certain côté et affectivement immature. « Quand grandiras-tu ? » « Quand laisseras tu de côté ton insatisfaction de gamin trop gâté ? » En plus, je lis des « comic books », de la bande dessinée, et je ne rechigne pas à regarder de temps en temps un petit « Tex Avery ». Et j'ai l'avantage d'être un oncle, un oncle peut chahuter, faire des bêtises avec ses nièces et neveux. Il n'a pas à montrer sans cesse le bon exemple comme une grande personne modèle et raisonnable.

     

    Mes amoureuses aussi me l'ont souvent dit quand elles me quittaient :

     

    « Tu es un enfant Amaury, tu t'enflammes, tu brûles et tu t'étonnes de souffrir ».

     

    Elles se voyaient beaucoup plus mûres que moi, c'était des gamines également, et compartimentaient déjà leur vie sentimentale et leur vie étudiante.... 

    Lire la suite

  • Le billet de rentrée que je n'écrirai pas

    Imprimer Pin it!

    PHO4eb03240-6057-11e4-b1e6-8252c9ab79fa-805x453.jpgLe billet de rentrée le plus personnel que je pourrais écrire en cette période de rentrée, sur un sujet que je connais bien, ce serait sur les quinze ans passés comme contractuel au service d'une grande institution publique, une de celles dont tous les politiques affirment la main sur le cœur qu'elle est leur priorité, l'Education. Bien entendu la plupart mène surtout une politique budgétaire afin de répondre aux demandes européennes en la matière.

     

    Un contractuel est un remplaçant sur une durée pouvant aller de quelques semaines à un an. Il est dans cette institution en perpétuel CDD. J'en ai signé pour ma part quarante-quatre depuis 2000, et je suis loin d'être le seul. On lui octroie parfois, dans des conditions à la fois draconiennes et ubuesques un CDI n'en étant pas un tout en étant théoriquement un....

    Lire la suite

  • Esclaves du matérialisme

    Imprimer Pin it!

    shapeimage_2.pngDimanche soir ami lecteur j'ai regardé une émission hautement transgressive (je préviens tout de suite le lecteur jeune ou inculte ou addicts à « fessebouc » il est possible que ce texte contienne deux ou trois passages caustiques) : « Capital » sur M6 (à voir à ce lien). Y était abordé le « marronnier » de la rentrée à travers deux thèmes principaux, les fabricants de cahiers et les vêtements. Le reportage sur les fabricants d'habits pour adolescents et jeunes adultes s'est révélé très intéressant car mettent en évidence de manière clinique et objective au moins deux faits tout simples.

     

    Nous vivons dans une société d'esclaves, aimant leur esclavage :

     

    Ceux qui le sont dans les faits, qui sont exploités, payés une misère pour entretenir la machine.

     

    Ceux qui s'ignorent et soumis à un arbitraire d'une violence pourtant indubitable.

     

    Il n'y a plus besoin d'aller jusqu'en Chine pour trouver des ouvriers payés 60 Euros le mois et travaillant plus de 35 heures par semaine. Il suffit d'aller en Moldavie. Ce pays a un avantage, il est aux portes de l'espace Schengen sans en faire partie et permet de diminuer les coûts de transport pour les diverses enseignes de mode occidentales de "grande distribution" qui font du « réassort » de « collections » toutes les cinq semaines :

    Lire la suite

  • L'esprit de Munich

    Imprimer Pin it!

    ou Le courage c'est pour quand ?...

     

    Certes...

     

    CNDAXmqWgAAw1BC.jpgCertes, certes, les deux américains ayant maîtrisé le taré fanatique du « Thhalys », un gros malin comme on va le voir, avaient un entraînement de « marines », ça aide. Et ils ont eu de la chance, le débile haineux ne sachant pas se servir de son arme, celle-ci s'est enraillée. Gros malin car il a expliqué avoir trouvé une kalashnikov, ses munitions, une arme de poing et un cutter dans un parc, ça arrive tous les jours, et selon sa défense il voulait juste commettre un braquage, torse nu et après avoir récité fébrilement des versets du Coran dans les chiottes du « Thalys ».

     

    Pour divers complotistes délirants, c'est bien entendu un agent du lobby « sioniste ». Ils ne parlent jamais de lobby « juif », ils ne sont pas fous, ils savent que c'est puni par la loi en France...

    Lire la suite

  • Qui se souvient de Steve Martin ?

    Imprimer Pin it!

    À propos de « ma vie de comique » de Steve Martin aux éditions Capricci

     

    cinéma, société, humour, steve martin, comédie, comique, humour glacial et sophistiqué, amaury watremezLa première fois que j'ai vu Steve Martin dans un rôle au cinéma c'était dans « la petite boutique des horreurs » version Franck Oz dans laquelle il interprétait un dentiste complètement dingue, sosie d'Elvis, prenant son pied à arracher les dents de ses patients. C'était déjà loin d'être alors un débutant. Comme d'autres il m'avait fait rire dans « l'homme aux deux cerveaux » de Carl Reiner, parodie des films « Universal » de monstres des années 30 dans lequel il est un neuro chirurgien inventeur d'une technique révolutionnaire de « dévissage crânien », le docteur Michael Hfuhruhurr, un nom très facile à prononcer selon le personnage, docteur « Afeureure-reur ».

     

    Et surtout dans « Les cadavres ne portent pas de costards » du même réalisateur, et complice, de Steve Martin, hommage au « film noir ». Il y devient un détective privé dans la grande tradition du polar croisant par la magie des effets spéciaux James Cagney ou Cary Grant, Bogart (à qui son personnage reproche d'être débraillé) et Bette Davis, entre autres. Steve Martin est également l'auteur de « LA Story », film pas du tout comique, valant bien la plupart des Woody Allen ronronnant depuis les années 90, à l'exception de « Match Point » ou « Scoop », sans parler du doux amer "Un ticket pour deux" avec John Candy. Enfin, il y a quelques temps il a pris la succession de Peter Sellers dans le rôle de l'inspecteur Clouseau dans un « remake » de « la Panthère Rose »....

    Lire la suite

  • Sarkozy vendeur de cravates

    Imprimer Pin it!

    laffaire-trois-jambes-sarkozy-sur-paris-match-L-1.jpeg...de bas étage

     

    Je ne crois pas vraiment dans l'infaillibilité du système démocratique. Quand on constate le niveau de certains nouveaux votants uniquement préoccupés de la marque de leur nouveau gadget électronique. Bien sûr si c'est le pire système politique c'est aussi le moins mauvais, me garantissant par exemple le droit d'écrire ces petits billets taquins sur ce blog « bien impertinent » sans risquer une balle dans la nuque facturée à ma famille, selon des personnes ayant charge d'éducation. J'écris cet article en bon petit bourgeois hédoniste et réactionnaire plutôt « vieille France » psychorigide, anar de droite incorrigible et irrécupérable.

     

    Je m'étonne encore que de nombreux électeurs de droite soient encore prêts à voter Sarkozy en 2017, à commencer par les anciens participants des manifestations de « la Manif pour tous » regroupés au sein de « Sens Commun » (TM°) chez « les Républicains » (TM°). Cela dit on les comprend, l'homme a le même bagoût que les camelots et autres vendeurs à la sauvette que l'on pouvait trouver auparavant devant les grands magasins à Paris, ou à la sortie des bouches de métro vomissant leur flot quotidien de travailleurs pendulaires plus ou moins névrosés prêts à tout pour s'offrir ne serait-ce que quelques secondes d'évasion mentale...

    Lire la suite

  • La solitude au milieu de la foule moderne

    Imprimer Pin it!

    solitude-psychotherapie-et-psychocoaching-asnieres-sur-seine.jpgEn 2015, on est frappé, et effrayé, par le nombre de personnes seules. Je ne parle pas ici des personnes célibataires ne vivant pas en couple pouvant avoir une vie intérieure et extérieure profonde et active, mais de personnes complètement seules et n'ayant plus aucun lien avec personne, que ce soit des liens amicaux ou familiaux. La plupart du temps, afin de ne pas avoir le sentiment de perdre la face devant la foule, elles jouent un personnage, ainsi que sur une scène. Bien que les subissant lourdement, elles respectent les normes sociales, les paradigmes de bonne conduite dans notre monde. Elles entretiennent leur image dans la vie ou sur le réseau.

     

    Il arrive aussi qu'elles n'y fassent même plus attention, ne jouant même plus la comédie. Elles sont comme des âmes en peine dans les rues des villes, les gares et les galeries commerçantes géantes, seules oasis bien illusoires de la société spectaculaire. A cette solitude se mêle souvent d'une précarité sociale extrêmement dure. Les autres les regardent avec un mépris non dissimulé, affecté, et aussi avec peur, la peur de se retrouver dans la même situation difficile... 

    Lire la suite

  • Sonner les cloches pour les chrétiens d'Orient

    Imprimer Pin it!

    Salam Al Massir...

    101302839_644_430.jpg

     

    La présence chrétienne arabophone au Proche et Moyen Orient ne sera bientôt plus. Les chrétiens arabes fuient leurs pays de par les massacres commis par le soit disant Etat Islamique. Et depuis longtemps, il subissent diverses vexations et souffrances et persécution laissant l'Occident, l'Europe, croyants comme incroyants, et aussi les catholiques parfaitement indifférents à l'exception de quelques larmichettes de crocodiles par ci par là...

    Ces chrétiens sont méconnus des catholiques ignorants dans leur immense majorité, en France, de leur propre histoire. Il est souvent dit que ces chrétiens orientaux ont été convertis par des missionnaires européens entre autres bourdes alors que ce sont eux qui sont venus nous apporter l'Evangile dés l'origine. Sur place, au Proche et Moyen Orient ces chrétiens sont considérés depuis fort longtemps comme des survivances folkloriques par la plupart des pélerins occidentaux, et particulièrement ceux issus des communautés dites « nouvelles ».

     

    A « l'Emmanuel » comme aux « Béatitudes » en Terre Sainte j'avais pu constater que la plupart ne faisaient pas l'effort d'apprendre UN mot d'arabe ou d'assister à la messe des chrétiens palestiniens. Ce n'était pas de la mauvaise volonté, juste de l'ignorance au fond. Mais le mal était fait...

     

    Demain 15 Août les cloches de la quasi-totalité des diocèses de France sonneront pour les chrétiens d'Orient.

     

    La première question qui vient c'est « pourquoi pas tous ? ». Dans ces diocèses où l'on ne sonnera pas les cloches, on ne veut surtout pas stigmatiser les populations musulmanes de France, alibi de ce qui est nettement de la lâcheté et encore de l'indifférence.

     

    Une indifférence de tièdes, de « cœurs secs » ayant les « tripes molles », des tièdes oubliant que Dieu les vomit.

     

    La deuxième question c'est que fait-on concrètement ensuite ?

     

    Quelle prise de risques prend-on enfin là où nous nous trouvons ? La débauche d'indignation sur le net c'est facile. Cela implique de se « mettre en danger » dans le ronron de la vie quotidienne, professionnelle (où généralement peu de catholiques osent s'affirmer catholiques, par peur...)

     

    Quels actes posons nous tangiblement ? Les bonnes intentions ne suffisent pas.

     

    Ce geste, ce symbole, ne restera que cela s'il n'est pas suivi de tout cela, un truc pour faire le « buzz » et un aveu d'impuissance à se remuer pour de bon en dehors de grandes manifestations sur-affectives ponctuelles.

     

    Curieusement, ou pas, les seules personnes en dehors de coopérants de Terre Sainte que j'ai vu prendre conscience des souffrances de ces chrétiens étaient deux amis très proches venus me voir à Jérusalem, pourtant agnostique et incroyant, oui pourtant. Car « Dieu écrit droit avec des lignes courbes » et que « l'Esprit souffle où il veut » et pas seulement chez certains croyants à la nuque encore raide. La vie nous a séparé, et aussi l'orgueil, le chagrin, les amours. Mais de par leur humanité, ils me seront toujours infiniment plus proches que bien des personnes.

     

    Alors oui certes, je suis ici encore le caillou dans la chaussure des bonnes consciences, mais je vois cela aussi comme de la « correction fraternelle » et de temps en temps une « droite évangélique » même à l'écrit ne fait pas de mal...

     

    ...Il ne faudrait pas que cette sonnerie de cloches ne soit qu'une manifestation d'autocélébration très brève et d'exonération à bon compte des malheurs des chrétiens proche orientaux.

     

    Les chrétiens d'Orient sur ce blog

     

     

    Amaury - Grandgil

     

    image prise ici

  • Éloge misanthrope du chat

    Imprimer Pin it!

    société, animaux, chats, amaury watremez, politique, maisonL'être humain, ce pitoyable primate, est persuadé qu'il domine la Création et tous les animaux alors que comme chacun sait depuis Douglas Adams il est seulement la troisième espèce la plus intelligente de la planète. Pour l'auteur du « Guide galactique », les dauphins et les souris nous précèdent, je pencherais plutôt pour les chats dont l'homme croit qu'ils sont des animaux domestiques dociles. Le chat le laisse croire, ceci afin d'assurer sa propre tranquillité. S'il ne le faisait pas, l'homme s'affolerait, et il oublierait de changer la litière tous les jours.

     

    Il le laisse même faire quelques croisements pour aboutir à des physiques félins exotiques flattant l'homme dans son orgueil. Après tout il n'est pas contre si cela lui donne l'occasion de rencontrer quelques chattes même de gouttière....

    Lire la suite

  • A force de favoriser les communautarismes

    Imprimer Pin it!

    politique, société, islam, laïcité, hypocrisie, communautarisme, amaury watremezContrairement à ce que l'on pourrait croire, entre les deux photos ci-contre, celle prise en 2015 en Tunisie est celle en couleurs et non celle en « noir et blanc ». Cette mise en perspective démontre objectivement une profonde régression des mentalités et des perceptions au sein de l'Islam dans un des pays du Maghreb où pourtant la laïcité et le respect des minorités religieuses n'étaient pas de vains mots. On se rappellera aussi que dans les années 90 Ben Ali, l'infâme Ben Ali, l'honni depuis le fameux « printemps arabe » soit disant grâce à Facebook obligeait les barbus à se raser et à prêter serment de fidélité à la constitution modernisée de la Tunisie.

     

    Et donc, c'est cela le résultat des mirifiques révolutions de Jasmin ? Des femmes voilées et soumises, parfois volontairement, à l'arbitraire de prescriptions débiles ? Des prêches d'un autre âge d'imams ignorants souvent de leur propre livre saint ?...

    Lire la suite

  • Conservatoires sociaux paroissiaux

    Imprimer Pin it!

    L'idée de ce petit texte m'est venu après avoir croisé à la sortie de la messe des paroissiens m'y voyant pourtant depuis trente ans mais toujours incapables de répondre à mon salut. Ce billet sera pour eux la manifestation d'un écorché vif, d'un caustique, d'un jaloux voire pire encore...

     

    politique, société, christianisme, religions, amaury watremez« Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés » lit-on dans l'Ecriture Sainte des chrétiens.

     

    Arguant de ce passage, de nombreux croyants ont décidé que l'on ne devait surtout pas évoquer les carences de charité ou de simple empathie pourtant criantes dans l'Eglise de notre temps. S'émeuvent aussi des catholiques de la « proposition » provocation de Dalil Boubakeur quant à la possibilité de transformer des églises en mosquée. Mais par contre, les contre-témoignages divers et variés au cœur des EAL, EAP, ED (équipe d'animation liturgique, équipe d'animation pastorale et équipe diocésaine), et j'en passe et des meilleurs acronymes vidés de toute signification spirituelle, ne paraissent pas provoquer la même indignation, serait-ce que c'est moins grave sûrement ?...

    Lire la suite

  • Nous vivons dans un monde « dickien »

    Imprimer Pin it!

    À propos de « Philip K. Dick, Simulacres et illusions » recueil de textes de et au sujet de Philip K. Dick aux éditions ActuSF (ouvrage édité en « crowfunding »)

     

    Couverture, site de l'éditeur

     

    littérature, SF, Philip K. Dick, amaury watremez J'aime beaucoup Philip K. Dick. Ses livres sont parfois inégaux, ses romans « mainstream » n'ont qu'un intérêt très limité excepté peut-être « confession d'un barjo » et quelques uns sont manifestement des réalisations de commande (« Docteur Futur », « les Marteaux de Vulcain » pour les « Ace Books » doubles (des « novellas » le plus souvent en « tête bêche ») de Don Wollsheim, célèbre éditeur de « pulps » de SF qui faisait vivre plusieurs auteurs ainsi, à charge pour eux de fournir leur « livraison » à temps.

     

    Nous vivons dans une société partageant de nombreuses similitudes avec celles de « Coulez mes larmes dit le policier », « Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? », « Ubik » ou « le Maître du Haut Château » ce livre étant beaucoup plus qu'une uchronie ou dystopie (anti-utopie imaginée en extrapolant ce qui serait arrivé si un événement historique n'avait pas eu lieu ou s'était déroulé autrement)...

    Lire la suite

  • L'Islam soluble dans le consumérisme

    Imprimer Pin it!

    Avertissement : Ce texte est parsemé ça et là de quelques bribes d'ironie qu'en bon petit bourgeois hédoniste et réactionnaire je pratique souvent...

     

    politique,société,état islamique,fanatiques,économie,amaury watremezNos sociétés hyper-consuméristes souffrent encore d'un handicap très lourd aux yeux de leurs véritables maîtres qui sont les décideurs du « tout économique » : la liberté d'expression en général et dans le domaine politique en particulier. Certes, les citoyens-consommateurs l'utilisent très modérément voire même s'en méfient, mais il reste toujours quelques irréductibles, quelques « cailloux dans la chaussure » qui empêchent le système d'avoir une dynamique totalement efficiente, à savoir que les vrais décideurs gagnent encore plus d'argent.

     

    Ces décideurs adorent par contre la philosophie du capitalisme d'état chinois, contrôlé par le Parti Communiste. Là-bas un salarié est payé une poignée de riz, et il travaille plus de quatre-vingt heures par semaine au son de musiques douces et lénifiantes ce qui adoucit sans doute son sort ? La liberté d'association n'existant pas non plus dans ce pays, il ne pourra pas se défendre, risquant de toutes façons une balle dans la nuque s'il s'y risque, balle facturée ensuite à la famille du malheureux exécuté car il n'y a pas de petites économies...

    Lire la suite

  • Histoire du tirailleur devenu imam

    Imprimer Pin it!

    tirailleurs.jpgPendant dix mois, j'ai habité Toulouse et travaillé dans ses environs, « exil » loin de « mon » Paris qui fût d'ailleurs l'aiguillon nécessaire pour ma réussite, mais ceci est une autre histoire. Dans la résidence que j'habitais, 112 logements étaient au départ prévus pour des stagiaires, des salariés de passage dans mon genre. Nous étions 3 réellement dans ce cas de figure les autres résidents étant pour la plupart des « sans papiers ». J'y avais de bonnes relations avec l'imam local, un vieux monsieur de quatre-vingt huit ans, sénégalais, seule autorité reconnue par les adultes « issus de la diversité », selon le terme hypocrite, de l'endroit.

     

    En échange de l'entretien de son ordinateur, je lui demandais d'intervenir afin que le « dealer » local soit au moins bruyant dans ses activités commerciales la nuit dans le hall d'entrée de l'immeuble. Les gendarmes n'y venaient pas, dans la crainte de se faire ensuite accuser de racisme et aussi de prendre des mauvais coups.

     

    Son histoire est intéressante car elle impliquerait chez nous autres français « souchiens » de se poser quelques questions sur notre ignorance de notre propre passé, sur le masochisme mémoriel de rigueur dans son enseignement et ses conséquences, masochisme sévissant de diverses manières de la gauche à la droite...

    Lire la suite

  • Tartuffe pas mort

    Imprimer Pin it!

    Au sujet de l'incident de Reims, des réactions hypocrites et de tous les autres "incidents" de ce genre arrivant chaque jour...

     

    bikini.jpgTARTUFFE. Il tire un mouchoir de sa poche.


    Ah! mon Dieu, je vous prie,
    Avant que de parler prenez-moi ce mouchoir.

    DORINE

    Comment?

     

    TARTUFFE

    Couvrez ce sein que je ne saurais voir:
    Par de pareils objets les âmes sont blessées,
    Et cela fait venir de coupables pensées.

    DORINE

    Vous êtes donc bien tendre à la tentation,
    Et la chair sur vos sens fait grande impression!
    Certes je ne sais pas quelle chaleur vous monte:
    Mais à convoiter, moi, je ne suis pas si prompte,
    Et je vous verrais nu du haut jusques en bas,
    Que toute votre peau ne me tenterait pas.


    Une femme harcelée et insultée à Bruxelles par Onbuzz

  • Jésus Chri-christ d'amour

    Imprimer Pin it!

    buddy+christ.bmpSur le mur d'un « groupe » « fessebouc » réputé politiquement incorrect -on y dit des gros mots tout le temps, attention on n'est pas des bien-pensants!- je lis sous un « statut » plusieurs commentaires invoquant cette « humanité » du Christ que les catholiques oublieraient souvent. Par la suite des considérations par « humanité » on comprend vite que comme tout le monde dans cette société médiocre, les intervenants entendent par là qu'ils devraient pouvoir coucher à droite, à gauche, boire comme des trous et se foutre de la morale sans que cela ne leur soit reproché, en gros vivre comme des porcs dans leur bauge sans trop se poser de questions.

     

    Ce n'est pas qu'ils ne veulent pas de Jésus-Christ, mais ils le voient plutôt comme un mec sympathoche, un type super à la cool, « en phase » avec son temps, les joues roses, la barbe bien taillée comme un « yuccie » métrosexuel (TM°) tatoué pour faire mauvais garçon mais toutefois concerné « tu 'ois » par le commerce équitatable » et le développement durable. Un « Jésus Chri-christ d'amour » prononçant de temps en temps de ce genre de phrases creuses, infantiles, simplistes et bien mièvres se voulant définitives, avec plein de petits cœurs autour pour faire encore plus « cool », encore plus « en phase »....

    Lire la suite

  • Des filles en maillots de bain contre les tarés fanatiques

    Imprimer Pin it!

    Ce qui est arrivé à Reims, cette jeune fille tabassée car en maillot de bain, est bien loin d'être un incident isolé, cela a lieu chaque jour, partout...

     

    Contre les tarés fanatiques qui ne supportent pas la beauté des corps, ce blog décide donc de mettre quelques femmes en maillots de bain en valeur, et de risquer la "Fatwah"? La décapitation ? La lapidation ?

     

    Peu importe...

     

    Le montage du haut est de Sabine Retout, merci à elle

    société, témoignage, jolies filles, maillots de bain, amaury watremez, tarés fanatiques

    société, témoignage, jolies filles, maillots de bain, amaury watremez, tarés fanatiques

  • Une Holden Caulfied des années 60...

    Imprimer Pin it!

    Joyce Maynard - « une adolescence américaine » en 10/18

    C_Une-adolescence-americaine_5465.jpeg

    Généralement lorsqu'on lit un auteur de talent, doué pour mettre en branle son « métro émotif », on entend littéralement sa voix en tournant les pages de ses œuvres qu'il raconte ou non une histoire personnelle. En lisant les premières pages de « une adolescence américaine » de Joyce Maynard, acheté pour se désennuyer un jour d'été morne et dépeuplé dans une ville de province, la chose est arrivé de suite. Cela s'appelle le style. Il est bien oublié par la plupart des auteurs français actuels qui se piquent même pour certains de faire de la « non littérature » voire de la « non écriture » en prétendant rédiger de « l'autofiction » moyen comme un autre d'économiser le prix des séances chez un « réducteur de têtes » et de faire de l'argent avec des névroses de pauvre petite fille ou pauvre petit garçon riche.

     

    Dans ce livre traduit en français en 2012, Joyce Maynard raconte sa vie d'adolescente dans les années 60, une jeune fille un peu hors normes et mal dans sa peau et se croyant la seule à l'être alors que ce mal-être est sans doute une constante chez la majorité des jeunes ainsi qu'elle l'écrit dans sa préface à cette édition. Sa voix est presque la même que celle de son moi de dix-huit ans, âge auquel elle écrivit cette chronique douce-amère en partie à cause du succès d'un article qu'elle écrivait pour le New York Times après avoir eu le culot sympathique -ou l'inconscience- de demander à pouvoir le faire au rédacteur en chef de ce journal....

    Lire la suite

  • L'agriculture ne supporte plus son joug

    Imprimer Pin it!

    resize?key=1e6a1a1efdb011df84894040444cdc60&url=http%3A%2F%2Fpbs.twimg.com%2Fmedia%2FCKbTgDTWgAALUP-.jpgLes français descendent pour 90% d'entre eux de paysans, ils l'oublient la plupart du temps méprisant ceux travaillant la terre et s'occupant d'animaux. Ces paysans étaient extrêmement divers, chaque région, chaque province avait son terroir. On trouvait une ferme tout les deux-cent mètres. La campagne n'était pas ce désert pittoresque dans lequel des bourgeois pédagogues, y compris les bourgeois « verts pastèque » sont persuadés de retrouver du « lothentique » à la « Goupi Mains rouges », redécouvrant l'eau tiède, désert parsemé de loin en loin de lotissements de maisons « monopoly » pour « rurbains » pendulaires.

     

    Je me souviens aussi de villages encore très animés si l'on remonte une vingtaine d'années à peine. Il existait dans le moindre petit bourg une épicerie « à tout faire », un petit café, les « jeunes » y vivaient encore...

     

    Une petite agriculture vivrière subsistait et ces « petits » agriculteurs mangeaient à leur faim dessus même si cela demandait bien évidemment du travail et des efforts.

     

    La France des campagnes, la France des paysans, des éleveurs, c'est la « France périphérique » largement dédaignée par tous les éditorialistes, les z-élites et les politiques, à de rares exceptions. Cette « France périphérique » souffre de ce dédain de petits bourgeois, et elle a aussi un gros défaut aux yeux des bons apôtres, elle vote pour exprimer sa colère majoritairement Front National, l'autre étant qu'ils ne sont pas d'une « communauté » réputée « opprimée ».

     

    Et ça, ça c'est mâââl...

    Lire la suite

  • Juste la dérision contre l'obscurantisme

    Imprimer Pin it!

    politique, islam, religions, société, caricature, amaury watremezA faire tourner largement, les fanatiques haïssent la dérision...

    Raison de plus pour que TOUT le monde voit cette photo et en rigole largement...

     

    L'état islamique enrage contre ce dessin sur l'oppression des femmes sous la charia. Publié pour la première fois il y a quelques jours, Osama Hajjaj a reçu d'innombrables insultes et même des menaces de mort des supporters de Daesh en Jordanie. Sa réponse : "ces cons ne me stopperont pas. Je croirai toujours en la liberté de pensée et d'expression, qui sont des droits humains fondamentaux." Nous partageons le combat d'Osama et c'est pourquoi nous diffusons ce dessin aujourd'hui, avec sa permission et sa solidarité.
    ---------------------------------------
    IS is not happy with this cartoon about the oppression of women under Sharia law. First published a few days ago, Osam Hajjaj has been receiving verbal abuse and, worse, death threats from IS supporters residing in Jordan. Osama's response: 'Those cowards won’t stop me. I still believe that freedom of thought and expression is a human right.' We share Osama's belief and that's why we run this cartoon today. It is published with the express permission of Osama.
  • (Re)Lectures de vacances - « Rigodon » de Céline

    Imprimer Pin it!

    En « Folio » chez Gallimard

     

    littérature, céline, société, politique, amaury watremezAprès avoir lu et relu la biographie de l'auteur par Philippe Muray, j'ai relu « Rigodon », le dernier roman de Céline, sa publication étant suivi par sa Lucette après sa mort. J'ai commencé à le lire en Seconde son premier gros oeuvre, en cours de physique, le « Voyage au bout de la nuit ». Le livre m'a marqué de suite, l'émotivité à fleur de ligne...L'horreur de la foutue modernité... L'amour qui sauve -un peu- et, ou la beauté des femmes...Et les copains...

     

    Je dois t'avouer une chose ami lecteur, pendant plusieurs années, j'ai un peu renâclé à (re)lire ses livres car les rodomontades et autres grotesqueries de ses admirateurs transis, parfois imbéciles, le lisant pour de mauvaises raisons, se souciant fort peu de littérature au fond, m'agaçaient sec... L'unanimisme, les adulations excessives m'ont toujours donné des envies de  bonne débectance:...

    Lire la suite

  • La cathophobie excuse-t-elle tout ?

    Imprimer Pin it!

    politique, Foi, spiritualité, christianisme, cathophobie, amaury watremezBien souvent, afin de s'exonérer à bon compte de carences d'apostolat, de l'indifférence souvent marquée envers des chrétiens moins bien lotis dont ceux d'Orient, de s'excuser de certains compromis et renoncements, les catholiques évoquent souvent la cathophobie dont celle, certes indubitable, des médias.

     

    C'est la cathophobie qui viderait les églises, les séminaires, la cathophobie qui aurait pour conséquence la lâcheté des croyants....

     

    Je ne nie pas encore une fois son influence néfaste, je l'ai subi, particulièrement lors des « Manifs pour tous » lorsqu'une collègue a cru bon de me « dénoncer » comme fasciste car participant à ses manifestations. Elle y était allée fort, profitant des « bienfaits » de la technique moderne pour avertir sur mon compte. Il faut dire, ma photo en grand entouré de drapeaux de « LMPT » étant en grand dans la PQR (presse quotidienne régionale) à l'époque je ne pouvais plus vraiment me défiler.

     

    Cependant, la cathophobie a le dos large...

    Lire la suite

  • Aux employés du mois la patrie reconnaissante ?

    Imprimer Pin it!

    67e8b3bddccac51183d13d0c8c8dacdc91f5908e.jpgSur le Ouèbe, au comptoir des bistroquets modernes sans clopes et parfois sans beaucoup d'alcool, adieu la vinasse pour les pôvres...

     

    Effervescence !....

     

    Colères !..... Ébullition !.... Presque l'émeute ! Mais attation ! On est prudents ! On est sages...Courageux mais pas téméraires.....Le Grand soir ou le petit matin on le laisse faire par les autres, les traîne-savates sans espoir, les miséreux glougloutant sous les échangeurs des autoroutes géants....

     

    C'est la faute à Hollande !....

     

    C'est la faute à Sarkozy !...

     

    Aux communissss !....Aux riches ! Aux pauvres ! Aux pas beaux ! Aux trop beaux ! Aux classes dangereuses !

     

    Aux caniches !...

     

    A la Le Pen ! Une méchante, une bougresse qu'elle rappelle les z-heures les plus sombres de la merdasse à gros bouillons !

     

    Aux autres......

     

    La Bérézina des esprits en deux tribus de singes qui se balancent des paquets d'étrons aux visages comme au rocher du Zoo de Vincennes....Gourance...Confusionnite à un degré infini, ultime....

    Lire la suite

  • Les idéologies refus de la négativité

    Imprimer Pin it!

     

    C%25C3%25A9line%2Bet%2BToto.gif

    Muray sur Céline et les idéologies...Du nanan...du biscuit pour les bons esprits...Contre la merde liquide qui s'écoule à gros flots de l'idéologie depuis longtemps...panacées universelles qu'y disent...Le bonheur pour tous...Obligatoire...Insoutenable.

     

    Dans le "Céline" de Philippe Muray, j'ai trouvé ce passage qui dit parfaitement, et l'exprime beaucoup mieux que je ne saurais le faire pourquoi les idéologies sont des saloperies sans nom, toutes les idéologies, y compris celle sous-tendant l'idée de modernité, toutes les pseudo panacées universelles en vue d'un bonheur obligatoire, y compris quand la Foi religieuse devient une théorie globalisante comme les autres, et surtout y compris le libéralisme.

     

    p 145 "Céline" Philippe Muray, Gallimard collection "Tel"

     

    "On sait que c'est du refus de toute négativité - mort, désir, répétitions, rythmes, érotisme, rire- que naît généralement l'adhésion mortifère à un idéal du moi politique, à un totalitarisme, et par dessus tout à un racisme"

     

    image prise sur "le petit célinien"

  • Sommes nous à la hauteur de la tempête qui s'annonce ?

    Imprimer Pin it!

    politique, religions, Islam, Christianisme, société, laïcité, vigilants en pantouflesLes événements récents ne font que confirmer la montée claire et indubitable en France d'un radicalisme musulman touchant toutes les couches de la « communauté » musulman sans que n'entrent en ligne de compte des facteurs de précarité sociale ou financière. Ce n'est même plus un rejet de nos valeurs dites républicaines et ou nationales celles-ci étant considérées comme inexistantes, nulles et non avenues d'abord à cause de l'absence de fruits qu'elles donnent, absence de fruits car elles ne sont plus que théoriques.

     

    A lire les statuts sur les réseaux dits sociaux, les partages de liens sur l'Islam au Proche et Moyen Orient, les vertueuses colères sur la laïcité, les déclarations de guerre contre le fanatisme, je m'étonne encore que dans la vie réelle, il y ait encore des terroristes velléitaires ou en passe de l'être.D'ailleurs on pourrait se poser la question de leur existence et pratique réelles parmi les français dits de souche y compris chez tous les jeteurs d'alarme divers et variés ?....

    Lire la suite

  • L'hédonisme en accusation ?

    Imprimer Pin it!

    noces.jpgJ'avais été qualifié il y a quelques temps déjà de « petit bourgeois hédoniste et réactionnaire » par un bilieux se voyant idéaliste alors qu'étant seulement malade du foie et jaloux de la capacité des autres à la sensibilité au monde. J'aime il est vrai des plaisirs démodés, tout sauf des « plaisirs tristes » :

     

    Comme la Littérature, la convivialité, l'art de ne rien faire, de passer le temps entre autres à la terrasse des cafés en admirant la beauté des femmes qui passent, de rêvasser parfois aussi, de savoir prendre son temps voire d'être complètement improductif.

     

    Sur de nombreux forums, sites et blogs de droite comme de gauche je lis depuis déjà plusieurs années une condamnation sans appel de « l'hédonisme occidental » avec le même vocabulaire, les mêmes mots que les tarés fanatiques du soit-disant Etat Islamique.....

    Lire la suite

  • Muray e(s)t Céline

    Imprimer Pin it!

    Philippe Muray « Céline » collection Tel chez Gallimard

     

    celine_denoel.jpgCe que je vais écrire ici va peut-être scandaliser un ou deux gardiens du temple murayen (muray-esque ? Muraiy-iste ?) mais je n'en ai cure. Ils sont un certain nombre à utiliser cet écrivain comme alibi pour se justifier d'être de droite ou réac, s'en sentant encore coupables en somme. Et puis tu le sais ami lecteur, j'adore titiller ce genre de lecteurs sur ses certitudes. Le livre sur Céline de Philippe Muray est certainement le livre que j'ai préféré lire de cet auteur. Tout ce qu'il dit plus tard dans « Festivus, festivus » ou « Chers djihadistes » y est déjà, clairement écrit ou en filigranes, et l'ouvrage a un élan et une ampleur autrement plus impressionnants. Ses textes pamphlétaires, pour toute personne dotée d'un minimum de lucidité, donnent un peu tous le sentiment de « déjà vu » et sont à côté de cette étude beaucoup plus tièdes.

     

    Il ne fait pas qu'y évoquer la contribution de Céline à la Littérature : thèse, antithèse foutaise et le cul de la crémière ; sa prose va ici beaucoup plus loin démontrant également que si écrire est une occupation parfaitement futile, arrogante, orgueilleuse et lire un plaisir en voie de disparition de petit bourgeois hédoniste et réactionnaire, il n'en reste pas moins qu'elles peuvent devenir pour qui sait les apprécier à leur juste valeur des enjeux réellement existentiels permettant de dire toute la sottise, la complexité et la Beauté du monde tout en même temps. Cette complexité du monde est insupportable à la plupart de mes contemporains, elle ne rassure pas, elle oblige à abandonner son confort intellectuel, à laisser de côté celles rendant fous. Et puis il faut le dire, la gravité est surtout le bonheur des imbéciles, ils aiment pontifier, donner des leçons en phrases se voulant définitives faisant joli avec de belles images pastel...

    Lire la suite

  • Laïcité et mairie de Paris : Oxymore ?

    Imprimer Pin it!

    Voir aussi à ce lien

     

    islam, politique, société, religions, laïcité, amaury watremez, mairie de paris, HidalgoUne affiche de « les Prêtres » mentionnant que la vente des billets sera reversée aux chrétiens orientaux, ce n'est pas laïc...

     

    Des catholiques (mais pas que) qui manifestent leur opposition à une loi, cela rappelle les z-heures les plus sombres de notre histoire, et c'est une atteinte grave à la laïcité...

     

    Par contre une « nuit du Ramadan », où sont respectés des contraintes religieuses c'est parfaitement et totalement laïc. C'est étrange car l'Islam n'étant pas, comme le Christianisme et le Judaïsme une religion sécularisée, par essence, cet événement est considéré comme un gage donné à un pouvoir théocratique issu de la Foi coranique.

     

    La municipalité de Paris a organisé ce lundi 6 Juillet et ce comme depuis un peu plus d'une décennie déjà « la Nuit du Ramadan », un événement « festif », « en rollers », « citoyen » contre lequel « l'opposition républicaine » (« Les Républicains », « l'UDI ») ne s'est jamais élevée n'y voyant pas malice. Au buffet, on ne peut pas boire d'alcool même si l'on n'est pas musulman, et dans les petits fours, il n'y a jamais de porc bien sûr. Et enfin, fort curieusement, les édiles municipaux ne se soucient pas du tout dans le cas de cette « nuit » de la parité entre les hommes et les femmes, ou du fait que parmi les responsables religieux il n'y en ait pas une seule....

    Lire la suite